-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rentrée à Béjaïa : Le Cnapeste dresse un tableau noir

Rentrée à Béjaïa : Le Cnapeste dresse un tableau noir

Le conseil national des professeurs et enseignants secondaires et ternaires (Cnapeste) de la wilaya de Béjaïa sort de sa réserve à la veille de la rentrée scolaire et dresse un tableau noir sur   les insuffisances auxquelles fait face le secteur de l’éducation.

Dans un communiqué transmis à la rédaction, le Cnapeste, a fait savoir qu’il «alerté à la fin de l’année scolaire passée, sur les contraintes et autres difficultés auxquelles seront confrontés les établissements des trois paliers à la rentrée scolaire 2021/2022». Le syndicat a, «amèrement, constaté» que l’anticipation qui était attendu dans la préparation et l’entame de l’année scolaire dans des conditions acceptables, «n’a pas eu lieu». Citant le volet pédagogique, le plan général mis en place présente, selon les rédacteurs du communiqué, «des défaillances multiples qui impacteront sérieusement sur cette nouvelle rentrée et sur la scolarité des élèves».

Et pour étayer leurs observations, ils relèvent l’insuffisance des moyens pédagogiques, manque de salles de cours, déficit en encadrement, surcharges des volumes horaires et des effectifs, absence de formation et de suivi pédagogique au profit du personnel d’encadrement, contractualisation…etc. «Autant de défaillances constatées en cette nouvelle rentrée scolaire au niveau des trois paliers. Préoccupé par la violence en milieu scolaire, le bureau de wilaya réitère son appel quant à la sécurisation des élèves, du personnel et des établissements par des mécanismes réglementaires».

Abordant le volet administratif, les auteurs du document estiment que «les préoccupations des enseignants déjà exprimées à maintes reprises sont toujours en instance. Qu’il s’agisse du plan de carrière de l’enseignant, des différentes régularisations, des promotions de grades, des revalorisations diverses…plusieurs situations de cet important dossier demeurent toujours pendantes».

Par ailleurs, sur le plan financier, «un certain nombre de situation individuelles et collectives ne sont pas encore régularisées», relèvent-ceci «en dépit des engagements avancés pour leur prise en charge», alors que les délais ne sont pas respectés et des retards se sont accumulés dans la régularisation de ces situations». S’agissant, des infrastructures éducatives, celles-ci ne sont pas encore réceptionnées et ne sont pas opérationnelles malgré les engagements des autorités à les mettre en service dès ce début de l’année».

Pour le Cnapeste, «ce statuquo va, inévitablement, créer des désordres dont le secteur ajouter à cela «le dossier logement qui demeure délibérément gelé». Selon le syndicat «toutes les démarches et initiatives prises pour débloquer ce dossier et celui de la médecine du travail sont restées vaines».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email