-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rénovation de la gare routière du Caroubier

Rénovation de la gare routière du Caroubier

La gare routière du Caroubier sera rénovée suite au feu vert du ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, lors d’une visite de travail à Alger.

Ce projet de rénovation de la gare fait partie de la réhabilitation générale de la baie d’Alger et du développement du transport terrestre des voyageurs, a indiqué le ministre, qui a inspecté également la gare maritime.

Par la même occasion, Zaalane a cité 84 projets de réalisation de gares routières, dont 79 sont déjà en service.

Ces infrastructures ont permis, a ajouté le ministre, d’organiser le transport terrestre et d’atténuer l’anarchie qui régnait dans ce secteur.

Concernant le projet de rénovation de la gare routière du Caroubier, Zaalane a rappelé qu’il s’agissait de la plus grande gare nationale avec une superficie de 8,3 hectares et une affluence de 22 000 voyageurs par jour.

Il a souligné la nécessité de la moderniser et de l’équiper afin de répondre aux attentes des voyageurs en matière de confort, tout en l’harmonisant avec l’architecture urbaine de la baie d’Alger.

L’étude de réhabilitation de la gare du Caroubier a été réalisée par un bureau algéro-espagnol, « Valtecnia » Group, et le bureau d’étude BET de la société de gestion des gares routières d’Algérie (SOGRAL).

L’opération porte sur la réhabilitation de la chaussée, l’étanchéité, le réaménagement des parkings, la réalisation d’abris bus et le remplacement des murs de clôture par des grilles, a expliqué Madkour Azouaaou Koceila, du bureau d’étude Valtecnia.

Il a précisé qu’un montant de 100 millions de dinars a été fixé pour l’habillage des quatre façades de la gare et la clôture de ses murs, qui sera en fer forgé. Pour le reste, le coût n’a pas encore été évalué, a-t-il ajouté.

D’autre part, le ministre, qui s’est déplacé au port d’Alger pour accueillir la communauté algérienne qui a accosté pour la première fois dans son nouveau quai, a souligné que l’Etat a consacré cinq milliards de dollars à l’extension des sept ports maritimes, au développement de leurs infrastructures et à leurs équipements.

Et de déclarer : « Cela nous permettra de renforcer les capacités de réception des conteneurs de gros tonnage, de faciliter le flux des voyageurs et des marchandises. »

Le ministre a rappelé que la flotte maritime algérienne dispose de quatre navires, dont un affrété, informant qu’un contrat a été signé en mars dernier avec un groupe chinois spécialisé dans la construction navale pour l’acquisition d’un cinquième navire d’une capacité de 1 800 passagers et 600 véhicules, qui sera réceptionné en 2021.

Il a également mentionné la commande d’un sixième navire auprès du même groupe chinois. « Nous avons bien négocié avec la partie chinoise, et avons pu réaliser un gain qui nous permettra de commander un autre bateau », a-t-il dit, rappelant que la décision de faire construire de nouveaux navires assure le renouvellement de la flotte maritime nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email