-- -- -- / -- -- --
Nationale

Renforcer les liens entre le gouvernement, le FCE et l’UGTA

Renforcer les liens entre le gouvernement, le FCE et l’UGTA

Cette première sortie du tout nouveau Premier ministre témoigne, on ne peut mieux, de l’importance qu’accorde la présidence de la République à l’action du patronat algérien et son implication dans le développement économique du pays.

Cette rencontre entre le gouvernement, le patronat et l’UGTA se veut un signal fort du gouvernement Ouyahia pour une meilleure reprise des affaires du pays, et ce après un malaise chez les deux parties ces dernières semaines.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a adressé une lettre d’invitation aux différentes organisations patronales ainsi qu’à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) pour une rencontre prévue jeudi 24 août au palais du Gouvernement, ayant pour objet la préparation de la prochaine tripartite avec l’ensemble des signataires du pacte national économique et social de croissance.

Selon notre source bien informée, le Premier ministre a tenu à ce que neuf organisations patronales soient présentes à cette rencontre.

Ce sont les mêmes organisations qui ont participé à la réunion présidée par l’ex-Premier ministre Abdelmadjid Tebboune le 30 juillet dernier, et dont l’ordre du jour était la tripartite du 23 septembre 2017, prévue à Ghardaïa.

Il s’agit des FCE, CGEA, UNEP, CNPA, CIPA, CAP, UNI, CGP/BTPH et AGEA, en plus de l’UGTA. Il a été par ailleurs souligné que la rencontre avec M. Ouyahia, qui se tiendra jeudi à 10 h, a un autre aspect que celui d’une prise de contact et d’échanges préliminaires dans le but d’une meilleure concertation entre l’ensemble des partenaires : gouvernement, UGTA et patronat. Ahmed Ouyahia aurait limité la participation à cette réunion uniquement au président de l’organisation patronale ou à son intérimaire.

Bien que cet aspect de prise de contact semble très informel, puisque les parties concernées par cette réunion se connaissent bien pour avoir collaboré ensemble depuis ces dernières années, le plus important dans cette rencontre reste l’apaisement de la situation entre le gouvernement et les autres partenaires, dont l’UGTA et le patronat.

Ce malaise a été créé, rappelons-le, par l’ex-Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier avait alors tenté De sauver les meubles ‘apaiser cette tension en invitant les présidents d’organisations patronales et l’UGTA à une rencontre autour de la programmation de la tripartite.

Ahmed Ouyahia a pour mission, justement, de prendre en charge la continuité des préparatifs de la prochaine tripartite.

S’agissant de cet événement, très attendu par l’ensemble des partenaires, notre source croit savoir que la date du 23 septembre sera annulée pour être reportée à une date ultérieure. Ce changement de date devient de plus en plus probable, et ce vu les grands chantiers qui attendent le nouveau Premier ministre, notamment la prochaine rentrée sociale, laquelle s’annonce a priori difficile.

La tripartite est un événement très important par rapport au programme de développement économique et social engagé par le président de la République ; elle exige beaucoup de temps et surtout la programmation de tous les dossiers sensibles et d’actualité qui devront être traités pendant la tripartite.

Faut-il rappeler que le pacte national économique et social de croissance a été signé lors de la tripartite tenue en février 2014 à Alger, avec pour objectifs l’accélération du processus des réformes économiques, le développement industriel, l’amélioration du climat des affaires, le système de la santé et de la protection sociale, l’accès au travail et l’amélioration du pouvoir d’achat, ainsi que la sécurité énergétique et l’adéquation du système de formation avec les besoins de l’entreprise.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email