-- -- -- / -- -- --
Culture

Rencontre avec Abderrahmane Berrouane

Rencontre avec Abderrahmane Berrouane

Pour dédicacer son nouvel ouvrage, Abderrahmane Berrouane l’auteur de Aux origines du MALG, témoignage d’un compagnon de Boussouf, édité par barzakh, donne rendez-vous à la librairie Livres, Art et Culture dans la ville d’Oran, le samedi 11 avril, à 14h30.

Dans son essai sur un thème aussi sacré, Abderrahmane Berrouane rapporte que rares sont les « Malgaches », les membres du fameux Ministère de l’Armement et des Liaisons générales (MALG) créé en 1960 par Abdelhafid Boussouf, qui ont livré leur témoignage écrit.

L’auteur de cet écrit, dit Saphar, est de ceux-là. Il lui aura sans doute fallu un certain courage pour oser écrire à la première personne et tenter de se défaire des réflexes de silence et de secret associés à ce groupe réputé pour son opacité.

C’est avec une réelle sincérité que l’auteur entreprend de raconter son parcours : enfance à Relizane, révolte devant l’injustice coloniale, études de Sciences Politiques en France à Toulouse, interrompues en 1956 à la suite de l’appel à la grève générale pour rejoindre le maquis. Cette année-là, il gagne donc le Maroc et rencontre le charismatique Boussouf, dit Si Mabrouk.

Il fera partie de la première promotion d’opérateurs radio, baptisée « promotion Zabana », il effectuera plusieurs missions, au Maroc et en Tunisie, avant de diriger la Direction de la Vigilance et du Contre-Renseignement (DVCR) et ce jusqu’à l’indépendance nationale. Abderrahmane Berrouane décrit chronologiquement la manière dont sont créés les services de renseignement algériens dans la guerre des ondes de l’information menée contre les Français.

C’est l’occasion pour lui de convoquer des souvenirs très personnels qui ne manqueront pas de marquer le lecteur. Sa rencontre avec Si Mabrouk est saisissante ; le récit, très vivant, du recrutement en wilaya V et des conditions du stage de la promotion Zabana ; ou même l’évocation de son désarroi et celui de ses collègues, à la Base Didouche, en Libye, lors de la crise GPRA/Etat-Major en 1962.

Grâce à ces détails et anecdotes, qui situent la guerre à son échelle humaine, ce témoignage contribue à donner un nouvel éclairage sur les arcanes du MALG et à mieux comprendre les ressorts de cette organisation. Abderrahmane Berrouane est natif de Relizane en 1929. En 1956, il rejoint la wilaya V, et en 1958, Boussouf le nomme à la tête de la Direction de la Vigilance et du Contre-Renseignement.

En 1962, il est chargé de l’organisation d’agences d’Air Algérie en Europe. En 1971, il dirige l’Agence touristique algérienne (ATA), puis, en 1976, l’Organisme national des Congrès et Conférences (ONCC). En 1978, il devient conseiller au ministère du Tourisme jusqu’à la retraite.

Aux origines du MALG
Abderrahmane Berrouane
Editions barzakh
Essai
320 pages
800DA

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email