-- -- -- / -- -- --
Nationale

Remaniement du secrétariat national du FFS : Purge à grande échelle

Remaniement du secrétariat national du FFS : Purge à grande échelle

La crise qui secoue le FFS depuis quelques semaines s’est traduite par une vaste purge opérée au sein du secrétariat national. Tous les dissidents ont été écartés.

Parmi les radiés, Bounab Amar du secrétariat national à l’organisation, Barkat Madjid du suivi des Fédérations, développement du parti, Belkacem Melikchi, secrétaire national à la jeunesse, Berkaïne Noureddine, député et secrétaire national au suivi des élus, Karim Natouri aux droits de l’Homme, Bouhrour Bachir, responsable du secrétariat national à l’éducation et à la formation professionnelle, Samir Ghezlaoui, chargé de la communauté algérienne établie à l’étranger, Hocine Haroun, sénateur et secrétaire.

Dans un communiqué mis en ligne hier sur son site électronique, le FFS a précisé que l’Instance présidentielle (IP) en concertation avec le Premier secrétaire du parti a procédé, à l’occasion de la session extraordinaire du conseil tenue vendredi dernier, au remaniement du secrétariat national du parti.

Au lendemain de l’éviction de l’éminence grise du parti, le Dr Rachid Halet, et la démission annoncée l’ex-premier secrétaire Betatache, le FFS a entamé le weekend dernier sa purge en mettant à la porte plus d’une dizaine de cadres soupçonnés de connivence avec le désormais pestiféré.

Lors de cette session extraordinaire, le FFS a réorganisé son conseil national désormais réduit à 17 membres au lieu de 34, mais les postes les plus importants n’ont pas été touchés par ce changement.

Le premier secrétaire du parti Abdelmalek Bouchafa, qui était sur un siège éjectable, a été finalement maintenu à son poste. Le membre du présidium, Ali Laskri, qui lorgnait ce poste en prévision des élections législatives, n’a pas réussi dans son entreprise. Le secrétaire national chargé de la communication, Youcef Aouchiche, devra s’occuper dorénavant du pôle organisation.

A noter le retour du syndicaliste Madjid Lemdani à qui échoit le poste du secrétariat des finances et la montée en grade de Rachid Chaibi, un proche de Chafai Bouaiche au poste de chef de cabinet de l’Instance présidentielle.

Le FFS a procédé, ce vendredi 16 décembre, à un large remaniement de son secrétariat national à l’issue d’un conseil national extraordinaire. Selon des sources dans l’entourage du parti, une vingtaine de membres ont été écartés du secrétariat national, soit près de la moitié.

La nouvelle équipe du conseil national tiendra sa première réunion vendredi à l’effet de tracer la feuille de route adoptée en perspective de la préparation de la campagne électorale. En perspective de la célébration de la première année de la disparition de son chef historique Hocine Ait Ahmed, le FFS a décidé d’organiser un meeting populaire à la salle Atlas le 24 décembre prochain.

Il sera précédé par le dépôt d’une gerbe de fleurs le 23 décembre sur la tombe du fondateur du parti, Hocine Ait Ahmed, enterré sur sa terre natale sur les hauteurs de Tizi(Ouzou. Enfin l’Instance présidentielle a annoncé la tenue de la conférence nationale des élus du 26 au 28 janvier 2017 et la mise en place d’une commission chargée de sa préparation sur les plans logistique et thématique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email