-- -- -- / -- -- --
Nationale

Relations économiques algéro-danoises : Un partenariat à booster

Relations économiques algéro-danoises : Un partenariat à booster

Renforcer la coopération économique et commerciale entre l’Algérie et le Danemark est nécessaire, selon le ministre du Commerce, Said Djellab, qui prône les facilitations d’investissement que l’Etat accorde aux investisseurs ainsi que les opportunités d’investissement qu’offre le pays dans divers secteurs.

Le ministre, qui a pris part à la rencontre d’affaires algéro-danoise organisée mardi soir à Alger, a indiqué que plusieurs secteurs d’activité peuvent faire l’objet de partenariat entre les deux pays. Il a cité le secteur de la logistique car il estime que les deux parties peuvent le développer ensemble. En effet, selon lui, bien que l’Algérie ait fait un grand pas dans la réalisation des infrastructures, les services comme la logistique demeure un point faible. Le secteur de l’agriculture et celui de l’agroalimentaire sont également deux secteurs qui peuvent faire l’objet de coopération et d’échange bilatéral, a-t-il ajouté. Rappelant que la politique des pouvoirs publics consiste en la diversification de l’économie et des exportations, M. Djellab a souligné la détermination des autorités à aller de l’avant avec, notamment, la multiplication des investissements.

Dans ce sens, il a évoqué les facilités qu’accordent les autorités aux investisseurs, exprimant la volonté de son département d’accompagner les opérateurs danois désirant s’installer en Algérie. « Grâce à la stabilité économique et au développement des infrastructures économiques, nous pensons qu’il est temps de nouer des relations de partenariat et de coopération avec le royaume du Danemark pour réaliser ensemble des projets en direction des marchés des deux pays mais aussi des marchés régionaux », a précisé le ministre. Il a tenu à noter l’emplacement stratégique de l’Algérie et la situation maritime du pays pouvant faire de lui le partenaire idéal. Selon lui, l’expertise danoise liée aux ressources humaines et matérielles dont dispose l’Algérie permettront, sans doute, de passer à une phase de réalisation d’une partenariat gagnant-gagnant, voire d’une coproduction, plus concrète.

Concernant cette rencontre, qui a vu la participation d’une délégation danoise représentant différents secteurs d’activité, à l’instar de l’industrie pharmaceutique, du transport maritime et de l’énergie, il estime qu’elle donnera certainement un nouvel élan aux relations et une cadence plus importante à la coopération économique et commerciale bilatérale. Cela en sus de la nature des relations, laquelle est « fort appréciable ». Une occasion donc à saisir par la partie algérienne, a appuyé, pour sa part, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tipasa, Mâamar Serandi Djellal, qui estime que le Danemark constitue l’un des partenaires privilégiés de l’Algérie. De son côté, l’ambassadrice du Danemark, Julie Elisabeth Pruzan-Jorgensen, a mis l’accent sur la nécessaire mise en relation des hommes d’affaires des deux pays afin de mieux cerner les opportunités d’investissement, d’autant, a-t-elle poursuivi, qu’un énorme potentiel existe.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email