-- -- -- / -- -- --
Nationale

Relâchement à Blida : Bavettes et distanciation ignorées

Relâchement à Blida : Bavettes et distanciation ignorées

A quelques jours de la rentrée sociale et scolaire, un retour à la normale est constaté. Il est vrai que le nombre de cas a sensiblement diminué, jusqu’à atteindre presque zéro admission au niveau des hôpitaux de Blida, mais cela ne peut, en aucun cas, justifier la baisse de vigilance.

En effet, dans presque tous les lieux publics, surtout les marchés de Blida, Boufarik, l’Arbâa…, rares sont ceux qui portent un masque de protection. Le même constat est fait dans les bus desservant les différentes zones du chef- lieu de la wilaya ou ceux reliant Blida aux autres communes. Les bus sont en effet bondés de monde, et donc les gestes barrière non respectés. L’insouciance semble être la règle de conduite de nombreux transporteurs, dont l’unique souci demeure le gain facile.

L’un des médecins rencontré au CHU Frantz-Fanon constate le manque, voire l’inexistence, de contrôle. Il affirme que «personne ne se fait rappeler à l’ordre dans les lieux ou dans les bus, que ce soit pour le port de la bavette, pourtant obligatoire, ou pour la distanciation physique. On ne le dira jamais assez : il faut respecter les gestes barrière». D’ailleurs, même en matière de vaccination, l’affluence est très faible au niveau des points de vaccination. Ainsi, depuis l’annonce de la campagne de vaccination, seulement 255 000 personnes ont reçu leur dose de vaccin. «C’est très peu pour un nombre de sujets ciblés qui avoisine plus de 600 000 personnes.

Alors, on peut dire qu’on est loin des 70% espérés pour atteindre une immunité collective», constatent plusieurs spécialistes. Les campagnes de sensibilisation ne semblent pas influencer une population toujours réticente, qui refuse d’aller se faire vacciner.

Il convient de souligner que de nombreux cas de décès ou de contamination ayant eu des symptômes graves sont des sujets qui n’ont pas été vaccinés. «Le virus est toujours là. Il peut, suite au relâchement observé, resurgir en une autre forme de variant, provoquant une quatrième vague», tiennent à alerter les spécialistes.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email