-- -- -- / -- -- --
Nationale

Règlement de la crise libyenne : Les efforts d’Alger salués

Règlement de la crise libyenne : Les efforts d’Alger salués

Les ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye, réunis samedi au Caire avec la participation du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etat arabes, Abdelkader Messahel, ont convenu de la tenue à Alger de la prochaine réunion des pays voisins de la Libye.

Le Communiqué final de la 10e réunion ministérielle des pays voisins de la Libye tenue donc hier au Caire a salué « les efforts consentis par l’Algérie et ses démarches visant à rapprocher les vues entre les belligérants libyens pour parvenir à un règlement politique dans le cadre du processus politique onusien, à la faveur du dialogue interlibyen et de la réconciliation nationale ».

Dans son allocution lors de la réunion, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui a salué les efforts consentis par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika en faveur du règlement de la crise libyenne.

Pour sa part, Messahel a affirmé que l’Algérie avait, dès le début de la crise, intensifié ses efforts pour impulser le processus de paix et de réconciliation nationale en se tenant, à distance égale, de toutes les parties et en les encourageant sur la voie du dialogue inclusif afin de dégager un consensus autour de la transition politique dans le cadre d’un accord approuvé de tous.

Messahel a rappelé “les contacts qui ont eu lieu récemment avec les différentes forces politiques sur la scène libyenne” et les visites effectuées en Algérie, par le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale, Fayez Al-Sarraj, le conseiller Aguila Salah, le président du Haut conseil d’Etat, Abderahmane Souihli, le Maréchal Khalifa Haftar, et plusieurs responsables et représentants des différentes obédiences politiques et personnalités libyennes influentes”. Toutes ces personnalités ont exprimé leur souci de “parvenir à un consensus national qui préservera la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Libye”.

D’autre part, Messahel a appelé la communauté internationale à continuer de soutenir le processus onusien et à concentrer ses efforts afin d’unifier les Libyens et de les accompagner dans la mise en œuvre de la solution politique sans ingérence aucune dans leurs affaires internes en faisant prévaloir l’intérêt suprême de la Libye.

Notons que Messahel s’est entretenu avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit. Cette rencontre a permis aux deux partie de passer en revue les derniers développements survenus sur la scène arabe, notamment en Libye, au Yémen et en Syrie.

Messahel et Aboul Gheit ont également évoqué “les différents défis politiques et sécuritaires et plusieurs autres questions régionales et internationales, outre le processus de réforme de la Ligue arabe à la lumière du rapport de la Commission indépendante de haut niveau”.

L’occasion était saisie par Messahel pour souligner l’impérative réforme de la Ligue arabe, conformément à des mécanismes renouvelés pour lui permettre de mieux interagir avec les nouveaux enjeux.

Outre l’Algérie, participent aux travaux de la réunion ministérielle des pays voisins de la Libye, les ministres des Affaires étrangères de Libye, de Tunisie, d’Egypte, du Soudan, du Tchad, et du Niger. Ont pris également part à cette rencontre, le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, l’envoyé spécial de l’Union africaine (UA) en Libye, Jakaya Kikwete ainsi que des représentants d’organisations internationales.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email