-- -- -- / -- -- --
Culture

Regard au pluriel sur Cuba

Regard au pluriel sur Cuba

Initialement prévue à Alger pour le dimanche 27 décembre de l’an dernier, à Dar Abdellatif, l’exposition picturale collective sera enfin accessible jusqu’au dimanche 5 juin, au Musée national du Bardo, après son inauguration jeudi dernier.

La particularité d’une telle exposition réside dans l’animation d’une résidence mixte – artistes cubains et algériens – en juin 2015 à Cuba. Un collectif d’artistes algériens s’est rendu à la Havane, allant à la rencontre de son homologue en passant par Trinidad.

Puis, les artistes de Cuba seront accueillis à Alger avant le vernissage de Tropique du Cancer en décembre dernier. Les auteurs de cette action ont, certes, exploré par l’image et les arts plastiques un pays, mais ils ont également cherché les similitudes culturelles et sociales entre les deux pays.

Au Musée Bardo, le visiteur découvrira plus de 370 œuvres produites par des photographes et des plasticiens : Barbara Coello, Ariel Arias, Halim Zenati, Karim Abdesselam, Souad Douibi, Jaoudet Gassouma.

Le Cubain Ariel Arias présente dans ses photographies, prises dans les rues de la capitale cubaine, le contraste entre une ville figée dans le temps et une population qui continue à y évoluer « presque normalement ».

Il apporte son témoignage sur le « Cuba d’aujourd’hui » à la veille de « très grands changements ». De son côté, la Franco-espagnole Barbara Coello photographe s’est intéressée à la condition de la femme cubaine, l’égalité entre les sexes et les droits des enfants en immortalisant des tranches de vie explicites. Pour l’autre participant, l’artiste peintre Jaoudet Gassouma, il s’agira d’apporter

« une série de dessins accompagnant les photos, onze sensations de portraits, sur du papier kraft grossier, du fusain qui gratte la surface pour inscrire une forme ». Il a expliqué que « la correspondance entre Afrique et Amérique apparait dans ces « scarifications » qui laissent percevoir onze squelettes de silhouettes assez joyeuses dans l’ensemble ».

Aux yeux de cet exposant, « Cuba expérience », le lien entre Cuba et Alger, est « un océan qui sépare deux pays rigoureusement proches, et qui se rapprochent par une ligne géographique imaginaire ». Chaque auteur proposera son propre regard dans cette dynamique de production, en ouvrant la réflexion sur le devenir des deux sociétés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email