-- -- -- / -- -- --
Monde

Réfugiés palestiniens : Le Liban met en garde l’UNRWA

Réfugiés palestiniens : Le Liban met en garde l’UNRWA

Le Liban a mis en garde hier l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) contre la réduction de ses services, en particulier dans le domaine de l’éducation, soulignant que celle-ci « entraînera des perturbations sociales dans tous les camps de réfugiés palestiniens ». 

« Le Liban court à la catastrophe si l’UNRWA réduit ses services, et, à terme, les suspend », a déclaré dans un communiqué Hassan Mneimneh, président du Comité de dialogue libano-palestinien.

L’UNRWA a prévenu le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon que s’il ne pouvait pas obtenir 101 millions de dollars pour couvrir le déficit d’ici la mi-août, « la crise financière pourrait forcer l’UNRWA à suspendre ses services éducatifs ».

M. Mneimneh a indiqué que des « informations évoquent la fermeture de quelque 700 écoles gérées par l’UNRWA, ce qui serait une catastrophe pour les Palestiniens et leur communauté
d’accueil ». 

Il a appelé les pays donateurs à accroître l’aide, car les « bénéficiaires de l’aide ont augmenté à la suite de la crise syrienne, ce qui a entraîné un déficit de quelque 101 millions de dollars dans le budget de l’UNRWA qui rend nécessaire une action de toute urgence ».

Les camps de réfugiés palestiniens au Liban sont en proie à de vives tensions depuis la diffusion de la nouvelle de la suspension des activités de l’UNRWA, qui affecterait directement quelque 35.000 étudiants palestiniens au Liban. 

Bien que la décision de l’UNRWA affecte tous les pays accueillant des réfugiés, le Liban sera le plus vulnérable, car plus d’1,2 million de Syriens ont fui au Liban depuis le début de la crise syrienne. Le Liban accueille également plus de 500.000 réfugiés palestiniens qui vivent dans des camps répartis à travers le pays. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email