-- -- -- / -- -- --
Nationale

Réforme universitaire : Un plan d’action stratégique en préparation

Réforme universitaire : Un plan d’action stratégique en préparation

C’est une réforme profonde et globale dont a besoin l’université algérienne. Les réformes sur le plan pédagogique mais aussi sur le mode de gestion des universités sont à l’ordre du jour dans le département de Benziane Abdelbaki, qui annonce l’élaboration d’un protocole sanitaire et pédagogique en prévision de la prochaine rentrée universitaire.

Intervenant, ce lundi, sur les ondes de la chaine 3, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique estime que l’université est « un chantier permanant ». Il a indiqué qu’un plan d’action stratégique est en préparation. Il s’appuie globalement sur trois grands axes, à savoir : la qualité, l’employabilité et l’ouverture à l’international. La réforme des programmes doit se faire en fonction des évolutions de la société et des attentes du secteur économique. Ainsi, les contenus des programmes doivent s’adapter à l’évolution du secteur socio-économique et surtout être à l’écoute des nouveaux métiers. « Nous devons être à l’écoute de ce qui se fait à travers le monde », a souligné le ministre qui annonce une révision graduelle des programmes et l’introduction de nouvelles offres de formation qui puissent répondre à des demandes précises des partenaires socioéconomiques, à l’instar des métiers du numérique.

Le système LMD, qualifié de « perfectible » par le ministre, est appelé lui aussi à être évaluer. Crée dans un contexte précis, selon M. Benziane, ce système d’enseignement doit faire objet d’ « une vraie évaluation », en impliquant l’ensemble des utilisateurs et partenaires. S’agissant de la gestion des universités, le ministre estime que l’on se dirige vers un système de management dans la gestion des universités. «Aller vers une autonomie totale des universités est un objectif à moyen terme à atteindre», affirme le ministre, soulignant que cette démarche passe par la formation préalable des gestionnaires. Il est donc question de laisser une marge de manœuvre aux recteurs, qui auront à gérer leurs établissements en fonction des spécificités de chaque région du pays.

Interpellé sur le déroulement de la rentrée universitaire 2020/2021 compte tenu de la crise sanitaire, l’invité de la rédaction de la chaine 3 se veut rassurant. Il met en avant le protocole sanitaire élaboré en collaboration avec les gestionnaires et les partenaires sociaux qui a été approuvé par le ministère de la Santé. Ce plan qui s’appliquera, selon les précisions du ministre, dans toutes les universités et au niveau des œuvres universitaires, s’adaptera selon la situation épidémiologique de chaque wilayas. Une cellule centrale et des cellules locales suivront la mise en œuvre de ce protocole, déjà appliqué depuis le 23 août, sur le terrain. Une première évaluation de la rentrée est déjà faite. Selon le ministre, 300 soutenances de thèses de doctorat ont été effectuées, outre les masters, sans qu’une contamination à la COVID-19 soit signalée. Une pandémie qui a interrompu l’année universitaire depuis le mois de mars sans pour autant compromettre l’année pédagogique, selon les affirmations de Benziane qui rassure les étudiants qui n’ont pas pu joindre les campus, en raison de la suspension des liaisons de transport inter-wilayas. Des sessions spéciales leur seront accordées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email