Réforme du système LMD  : Vers une licence de quatre ans  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Réforme du système LMD  : Vers une licence de quatre ans 

Réforme du système LMD  : Vers une licence de quatre ans 

La réforme globale du système LMD prévoit de porter à 4 ans, comme c’était le cas dans le système classique, la durée de formation en licence au lieu de 3 ans. C’est ce qui a été dévoilé par le directeur de l’enseignement et de la formation supérieurs au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr Djamel Boukezzata.  

Le responsable, qui s’exprimait sur les ondes de la Chaîne 1 de la radio nationale, a affirmé que le système LMD peut constamment faire l’objet d’amélioration, d’autant qu’il a permis une ouverture sur le monde économique et social. « Nous nous efforçons aujourd’hui à ce que l’université soit une université citoyenne qui réponde aux préoccupations de son environnement », a-t-il indiqué.  

Cette préoccupation, a précisé M. Boukezzata, nécessite une vision sur laquelle travaille le ministère de l’Enseignement supérieur. « En plus de l’enseignement et de la recherche, les pouvoirs publics s’attèlent à doter l’université d’une troisième dimension. Il s’agit de la dimension économique », a-t-il fait savoir.  

Il a, à cet effet, annoncé la création d’un pôle universitaire chargé de la problématique du dessalement d’eau de mer. « Ce pôle a été appuyé par un autre pôle spécialisé dans l’utilisation des eaux usées à des fins d’irrigation et d’industrie », a-t-il précisé. Le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur a tenu à souligner que la mission principale de l’université est de dispenser une formation et un enseignement de qualité, conformément aux normes internationales.  

Il convient de rappeler que le ministre Baddari avait annoncé, le 7 janvier dernier, l’ouverture d’un débat autour du projet de création de la « double licence » dans certaines spécialités connexes, et ce dans le but de s’adapter aux exigences du monde du travail. Il avait fait savoir que l’idée de création de la double licence « est actuellement à l’étude », précisant qu’il s’agit d’un parcours permettant aux bacheliers de poursuivre deux cursus universitaires au cours de la même période pour obtenir deux diplômes qui appuient son implication dans la vie socio-économique.  

Concernant les mécanismes d’application de ce projet, le ministre avait indiqué que ses services examineraient les moyens devant permettre aux étudiants de concilier les deux cursus, en faisant l’équilibre entre l’enseignement en présentiel et l’enseignement à distance, ou en organisant les deux spécialités dans le même établissement universitaire ou le même département.  

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email