-- -- -- / -- -- --
Nationale

Référendum: L’ANIE et l’ARAV sur les starting-blocks

Référendum: L’ANIE et l’ARAV sur les starting-blocks

Comme il a été annoncé par le porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, les préparatifs du référendum sur la révision constitutionnelle connaissent une « mobilisation générale », à compter de cette  semaine jusqu’à sa tenue prévue le 1er novembre prochain.

La première Instance concernée par le processus référendaire, l’ANIE met ainsi les bouchées doubles, afin de réussir le rendez-vous et ce en multipliant les rencontres avec les différentes instances, devant être impliquées dans la relance   « d’un large  débat » et d’une campagne de vulgarisation et de sensibilisation sur la future nouvelle  Constitution.

Dans cette optique, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi et le président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), Mohamed Louber,  envisagent d’entreprendre des projets communs, sans toutefois dévoiler des détails sur ces projets.

« l’ARAV assume un rôle et une responsabilité conjointe avec l’ANIE, pour ce qui est du référendum populaire, d’où l’importance de cette rencontre de coordination. Il a été procédé lors de cette rencontre à un échange de vues sur les projets communs entre les deux instances conformément à la loi », a déclaré en substance M. Charfi, à l’issue d’une rencontre de coordination tenue, avant-hier, avec le président de l’ARAV.

Le président de l’ANIE a annoncé également  la tenue prochaine d’une rencontre d’ordre « technique » entre les deux instances pour se concerter autour « des aspects régissant la campagne de sensibilisation pour ce référendum populaire et le rôle des médias audiovisuels lors de cette campagne ».

Il a réaffirmé « l’attachement » de l’ANIE à « garantir le bon déroulement du référendum populaire, tel que stipulé par les lois y afférentes »

L’ANIE avait entamé ses premières réunions  la semaine dernière avec les délégués de wilayas, après la validation du protocole sanitaire  par le Comité de suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19. Les délégués de wilayas ont été appelés à « assumer leur responsabilité » à même, dit le président de l’Autorité, de « garantir la régularité  du prochain scrutin ».

«  La régularité du prochain rendez-vous électoral, en l’occurrence le référendum sur le projet de révision de la Constitution, proposé par le Président Tebboune, renforcera la confiance qu’il faudra pour une gouvernance loyale, en vue de prendre des décisions cruciales en faveur de l’Etat algérien », avait déclaré M. Charfi.

Il a estimé, à ce titre,  que la révision constitutionnelle  « offre toutes les garanties assurant la régularité des élections », citant, entre autres, la constitutionnalisation de l’ANIE, la codification du financement politique, la préservation de la libre volonté populaire et l’offre de chances équitables au vote et à la candidature, afin que la voix de l’électeur soit respectée.

Selon M. Charfi, le travail de sensibilisation sur l’importance de participer au référendum commence au sein de l’Autorité, en exhortant les délégués de wilayas à se mobiliser auprès des citoyens.

Par ailleurs, M. Charfi avait appelé l’ensemble des délégués de wilaya à contrôler et à suivre la mise en œuvre des dispositions de ce protocole au niveau des centres et bureaux de vote, ajoutant que les Collectivités locales veilleront à réunir toutes les conditions de son application.

Les  délégués de wilayas  sont appelés ainsi à s’acquitter de leur rôle initial à savoir la surveillance du processus électoral depuis la désignation des encadreurs jusqu’aux opérations de dépouillement, l’établissement des PV, leur notification au Conseil constitutionnel et la proclamation des résultats.

S’agissant des moyens mobilisés, M. Charfi avait  indiqué que l’ANIE allait recourir, en prévision du référendum du 1er Novembre, à « un nouveau mode d’intervention » en matière de gestion des ressources. Il est question, explique-t-il,   d’un travail d’étroite coordination avec les ministères concernés par les élections (Intérieur, Affaires étrangères, Santé, Communication et Finances) permettant à ses membres de bien exercer leurs fonctions.

Il convient de signaler que M. Belhimer a tenu, ce mardi, une réunion avec les représentants des chaines privées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email