Recul des cours du pétrole : L’incertitude plane sur la demande – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Recul des cours du pétrole : L’incertitude plane sur la demande

Recul des cours du pétrole : L’incertitude plane sur la demande

Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse ce lundi, malgré l’annonce de la Russie la semaine dernière d’une réduction de sa production, les préoccupations autour de la demande à court terme revenant sur le devant de la scène.

Ce lundi vers 10H45 GMT (11H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril perdait 1,15% à 85,40 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate pour livraison en mars, reculait de 1,19% à 78,77 dollars.

Après avoir grimpé vendredi dernier après l’annonce de la Russie d’une baisse de sa production en mars de 500.000 barils par jour, les deux références mondiales du brut glissaient ce lundi, « la situation de la demande à court terme revenant au premier plan », selon les analystes d’UBS.

« Dans un contexte de perspectives économiques incertaines dans de nombreuses grandes économies consommatrices de pétrole, comme les États-Unis, l’Europe et même la Chine cette année, la capacité de la Russie à faire bouger les marchés mondiaux par elle-même pourrait être limitée », estime Stephen Innes, analyste chez SPI AM.

Les espoirs de reprise de la demande chinoise, premier importateur de brut au monde, avaient poussé les prix du pétrole à la hausse depuis l’abandon des strictes mesures sanitaires qui isolaient le pays. Mais les investisseurs attendent toujours des signes concrets.

La décision russe a été annoncée ce vendredi par le vice-Premier ministre chargé de l’Energie, Alexandre Novak, quelques jours après l’entrée en vigueur de l’interdiction par l’Union européenne des importations de produits pétroliers russe et d’un prix plafond par les pays du G7 sur ces produits.

Si le marché a été « secoué », Stephen Brennock, de PVM Energy relativise les conséquences réelles de l’annonce, qui avait été signalée « depuis un certain temps ».

« Moscou n’a cessé de faire allusion à cette réduction depuis que l’UE et le G7 ont commencé à plafonner le prix du brut russe en décembre », rappelle-t-il.

Il faut signaler que l’affaire des stocks a créé un certain tassement dans les cours. Les cours du pétrole ont fini en baisse jeudi dernier, opérant une consolidation après plusieurs séances de hausse, sur un marché préoccupé par le manque de vigueur de la demande et l’accumulation ininterrompue des stocks.

Ce tassement tient aussi à l’augmentation continue des réserves de brut et de produits raffinés en Occident. Aux États-Unis, les stocks commerciaux ont augmenté, la semaine dernière, de 2,4 millions de barils, enregistrant, au passage, leur septième semaine de hausse consécutive, une série rarissime en plein hiver. Les réserves d’essence et de produits distillés, qui comprennent le gazole, se sont, elles aussi, accrues sensiblement, du triple de ce qui était attendu pour les premières.

Les cuves sont aussi pleines en Europe. Selon le cabinet Quantum Commodity Intelligence, les stocks de gazole dans la région dite ARA (Amsterdam-Rotterdam-Anvers) sont au plus haut depuis mars 2021.

Quant à la demande américaine, elle reste inférieure de 8% à l’an dernier, soit environ 1,8 million de barils par jour pour les produits raffinés.

Le rebond était également dû aux perturbations du transport d’hydrocarbures par la Turquie après le tremblement de terre qui a frappé le pays lundi et fait plus de 20.000 morts.

L’acheminement du brut Irakien jusqu’au terminal pétrolier de Ceyhan a repris partiellement depuis mardi, mais le transport du pétrole azéri demeurait, lui, suspendu, le temps d’effectuer les vérifications nécessaires même si aucun dégât majeur n’a été relevé sur les installations, à ce stade.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email