-- -- -- / -- -- --
Nationale

Recrutement: le ministère de l’Education garantit la régularité

Recrutement: le ministère de l’Education garantit la régularité

Le ministère de l’Education nationale veillera à la « régularité » de l’opération de recrutement des 19.000 enseignants prévue le 27 mai prochain. 18 profils pédagogiques ont été retenus pour les trois paliers d’enseignement (primaire, secondaire et universitaire), a indiqué le directeur des ressources humaines au ministère, Abdelhakim Belabed.

Il s’agit, entre autres : les langues, l’histoire-géo, les mathématiques, les sciences naturelles, les sciences économiques ou bien encore l’informatique, a précisé Abdelhakim Belabed, soulignant que le dépôt des candidatures des postulants a débuté le 22 avril et devrait se poursuivre jusqu’au 12 mai prochain.

Ces derniers pourront s’inscrire par le biais de l’internet ou bien déposer leur demande auprès des diverses directions de l’Education de wilaya. « Nous veillerons à la transparence et à l’équité de l’opération de recrutement », a indiqué M. Belabed sur les ondes de la chaîne III de la Radio algérienne, précisant qu’il y aura « des contrôles inopinés » pendant le déroulement de l’opération.

M. Bellabed précise, encore, que les candidats seront appelés le 27 mai, à participer à un concours où ils devront, en outre, se soumettre à un entretien destiné à tester leurs aptitudes à enseigner. Le représentant du ministère de l’Education nationale tient à souligner que les candidats, parmi lesquels seront recherchés de futurs superviseurs qualifiés, seront recrutés sur la base d’une bonne qualification pédagogique, mais également de l’expérience acquise.

L’opération, note le responsable, « concerne les titulaires de licences didactiques », relevant, par ailleurs, « la dimension informatique qu’on est en train d’installer dans les trois paliers de l’enseignement à l’ère des nouvelles technologies ». L’intervenant a tenu à assurer que le concours est prévu pour se dérouler dans un climat d’« équité et de transparence. 

II indique, par ailleurs, que le ministère a prévu d’organiser, à l’avenir, d’autres opérations du même type pour renforcer davantage la qualité de l’enseignement dans ses diverses filières. L’invité affirme d’autre part, que l’organisation de ce concours n’entraînera pas de perturbations des examens de fin d’année, lesquels, ajoute-t-il, ont été prévus pour se dérouler « dans les meilleures conditions possibles ».

Il est à rappeler, que les heureux admis vont passer une période de formation qui leur permettra de se mettre au diapason du système éducatif. Une manière également d’éviter les erreurs de l’année passée, lorsque des milliers de nouveaux enseignants se sont retrouvés confrontés à un monde qui leur est totalement étranger. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email