-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nouvelle économie : L’UE promet d’investir en Algérie

Nouvelle économie : L’UE promet d’investir en Algérie

L’Union européenne se dit prête à assurer des initiatives dans le secteur de la nouvelle économie. Des projets de coopération dans la recherche scientifique, l’énergie et les énergies renouvelables sont examinés actuellement dans le cadre d’un programme d’investissement de l’Union européenne en Algérie. C’est ce qu’a indiqué hier le président de la délégation parlementaire, M. Andrea Cozzolino, qui conduit un parterre de députés européens en visite en Algérie depuis lundi.

A l’issue de ses entretiens avec le ministre de l’Economie de la connaissance et des startups et des PME, Yacine El-Mahdi Oualid, M. Cozzolino  a relevé que la rencontre a été l’occasion de discuter de la manière de “renforcer l’échange et favoriser autour des startups la naissance d’une nouvelle économie, une économie beaucoup plus méditerranéenne qui permet une croissance économique plus soutenable, plus ouverte et plus intelligente”.

Il a également relevé la disponibilité de l’UE à “assurer des initiatives dans le cadre de programmes européens pour accroître le nouveau filon d’entreprises qui défient les frontières”.

De son côté, M. Oualid a indiqué dans une déclaration à la presse, que entretiens ont permis aux deux parties d’évoquer les meilleures façons d’appuyer leur coopération.

“Nous avons abordé la manière pour asseoir une coopération à travers des mécanismes efficaces et perceptibles pour encourager l’investissement étranger en Algérie, notamment européen et œuvrer à créer des projets de coopération dans la recherche scientifique, l’énergie et les énergies renouvelables”, a-t-il souligné.

Lors des entretiens, M. Oualid a indiqué que son département  s’emploie à “mettre en place un cadre propice à l’innovation et à la création des startups” dont le nombre “s’est multiplié par trois depuis janvier 2022 jusqu’à aujourd’hui”.

Il a également mis en avant le soutien important du gouvernement et l’accompagnement des jeunes et l’encouragement du secteur privé à l’investissement.

“L’Algérie a partagé son expérience en la matière avec certains pays africains et souhaite la partager avec l’UE”, a ajouté le ministre rappelant les partenariats “fructueux”, notamment avec l’Italie.

Pour rappel, cette rencontre à laquelle ont pris part également les députés algériens, membres de la commission mixte, coprésidée par Sid Ahmed Temamri, a été axée notamment sur le renforcement de la coopération dans les domaines des startups et des PME.

La délégation parlementaire européenne est présente à Alger dans le cadre des travaux de la première session ordinaire de la commission parlementaire mixte Algérie-UE, entamés lundi dernier. Cette délégation européenne conduite par M. Andrea Cozzolino, président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb et l’Union du Maghreb Arabe et coprésident de la Commission parlementaire mixte (CPM) “Algérie-Union européenne”.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email