-- -- -- / -- -- --
Nationale

Recherche scientifique: 60% du personnel est féminin

Recherche scientifique:  60% du personnel est féminin

De nos jours, de plus en plus de femmes exercent dans des métiers scientifiques et techniques très variés, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Quelque  60% du personnel de la recherche scientifique en Algérie est féminin.
C’est ce qu’a été affirmé par le Pr Salmane Cherzed, de la faculté des mathématiques et organisatrice de la troisième édition de la Journée internationale des femmes et des filles de science, qui s’est tenue ce mercredi à l’USTHB de Bab Ezzouar.
S’exprimant en marge de cette journée, le Pr Salmane a indiqué que le domaine de la recherche
« attire » de plus en plus la gent féminine vu que le nombre des femmes est nettement plus important que celui des hommes. Le but à travers la célébration de cette journée, selon notre interlocutrice, est de présenter des modèles de femmes de sciences algériennes qui ont excellé dans leurs domaines respectifs et sont un exemple de réussite pour nouvelles générations. Le Pr Salmane a fait savoir qu’un débat sera animé sur les différents mécanismes et solutions permettant d’empêcher les femmes de quitter le domaine de la recherche, mettant en relief le fait que le domaine de la science « attire de plus en plus les femmes ». « L’Algérie peut se réjouir de la place qu’occupent nos femmes de science à l’échelle nationale et même internationale », a-t-elle indiqué, précisant que les concernés ont pu accéder à des postes importants au sein d’académies nationales et internationales, chose qui témoigne de la qualité de leur formation. « Nos femmes représentent dignement l’Algérie à l’intérieur et à l’extérieur », a-t-elle certifié. Le principal objectif recherché est celui de mettre en valeur ces femmes qui font de la science leur passion. Le Pr Salmane a mis l’accent sur la nécessité d’encourager les filles et les jeunes femmes, à choisir les sciences mais aussi à en profiter. « Nous espérons que ces femmes puissent apporter une contribution de plus en plus importante au développement de la recherche dans notre pays », a-t-elle ajouté. Revenant à la Journée internationale des femmes et des filles de science, le Pr Salmane a fait savoir que « cette journée a été instituée par l’Organisation des Nations unies (ONU) en 2015 vu le nombre insignifiant de filles dans le domaine des sciences techniques, de l’ingénierie et des mathématiques », a souligné l’organisatrice. « En vertu du programme élaboré par l’ONU pour le développement durable, d’ici à l’horizon 2030, nous avons décidé d’engager des actions visant à encourager les femmes à aller de l’avant vers les sciences et les technologies », a-t-elle poursuivi. Pour sa part, le recteur de l’USTHB, Nourredine Benali Cherif, a indiqué que l’objectif global de la célébration de la Journée internationale des femmes et des filles de science est de donner de la visibilité aux femmes scientifiques qui ont fait la différence dans le domaine des science, des technologies, de l’ingénierie et mathematiques ainsi que d’encourager les jeunes filles à aller au-delà des stéréotypes de genre et d’embrasser les carrières scientifiques.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email