-- -- -- / -- -- --
Nationale

Réception d’un don de 200.000 doses du vaccin Sinopharm

Réception d’un don de 200.000 doses du vaccin Sinopharm

Un don de 200.000 doses de vaccin anti-Covid-19 Sinopharm fait par la République populaire de Chine à l’Algérie a été réceptionné mercredi soir à l’aéroport militaire de Boufarik (wilaya de Blida).

La réception de ce don chinois a eu lieu en présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, de l’ambassadeur Chinois à Alger.

Dans une tribune publiée dans l’édition précédente du Jeune Indépendant, l’Ambassadeur a affirmé que cette opération entre dans le cadre de la solidarité de son pays pour luttre contre l’épidémie du coronavirus.

« La Chine a décidé de faire don de 200 000 doses de vaccins Covid-19 de Sinopharm pour aider l’Algérie à lutter contre la Covid-19 », a-t-il affirmé, signalant que ce don est un signe fort d’une grande amitié nourrie par le peuple chinois pour le peuple algérien. Des facilités seront aussi accordées pour l’Algérie pour acquérir ce vaccin.

« La Chine entend également accorder toutes les facilités à l’Algérie dans son acquisition de vaccins chinois en vue d’aider l’Algérie à remporter une victoire globale contre la pandémie et à renouer au plus vite avec la normale économique et sociale », a indiqué l’Ambassadeur, lequel estime que la solidarité et la coopération resteront toujours l’arme la plus puissante de la communauté internationale pour vaincre l’épidémie.

Ces 200 000 doses vont ainsi renforcer les capacités de vaccination contre le coronavirus. L’Algérie avait, rappelons-le, entamé sa campagne de vaccination contre le coronavirus, le 30 janvier passé, après avoir reçu les premières doses du vaccin russe Spoutnik V, à savoir 50 000 doses. Le pays a ensuite élargie l’opération de vaccination après la réception de son deuxième lot de vaccin anglo-suédois, AstraZeneca.

La réception de ces 200 000 doses de vaccin chinois, permettra au pays de renforcer davantage ses capacités de vaccination, sachant que le pays entend vacciner 70% de sa population dans la perspective d’atteindre l’immunité collective. L’Algérie a, faut-il le signaler, a adopté une stratégie de vaccination qui consiste en la vaccination, en premier lieu, du personnel soignant, des corps constitués, des personnes âgées dépassant les 65 ans et les patients atteints de maladies chroniques.

Il s’agit du plus important lot de vaccin anti-Covid-19 reçu par l’Algérie après les deux cargaisons de 50 000 doses du vaccin russe Sputnik V et un autre lot de 50 000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneca. Un autre lot de vaccin anti-Covid-19 de 700 000 à 800 000 doses du vaccin anti-Covid-19 dans le cadre du dispositif onusien Covax, est également attendu pour la dernière semaine du mois de février en cours, ainsi que l’arrivée ultérieurement d’autres quantités, avait déclaré le ministre de la Sante, de la Population, et de la Réforme hospitalière.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email