-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rebrab demande plus de facilités pour la production du sucre et de l’huile

Rebrab demande plus de facilités pour la production du sucre et de l’huile

Le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab a réclamé de nouvelles facilités pour l’industrie du sucre et de l’huile estimant que ces facilités vont permettre à l’Etat d’éviter de recourir à l’importation de ces denrées à large consommation. 

Lors d’une journée d’information sur la loi de finances 2021 tenue dimanche, le patron du premier groupe privé algérien considère  que «certaines nouvelles mesures dans cette loi de finances 2021 n’ont pas lieu d’être. Il évoque l’article 83 qui stipule que «les importateurs/transformateurs du sucre roux et de l’huile brute de soja sont tenus, dans un délai de dix-huit (18) mois, à compter de la promulgation de la présente d’entamer le processus de production de ces matières premières, soit de les acquérir sur le marché national».
L’orateur poursuit son plaidoyer et indique que la production du sucre roux en Algérie «était quasiment impossible en raison de la pénurie d’eau qu’observe le pays».
Rebrab souligne  même que «les dépenses liées aux eaux usées dépassent le prix du sucre», chose qui va obliger l’Algérie à continuer l’importation de cette matière.
Rebrab a également évoqué le sujet lié à la trituration des graines oléagineuses en Algérie et expliqué que son projet qui a été bloqué à Béjaïa depuis trois ans est projet qui devait rapporter gros à l’Algérie «plus de 2,2 milliards de dollars au trésor public. Cela aiderait à couvrir les besoins du marché national. Mais aussi dégager l’excédent à l’export pour 750 millions de dollars». Cependant, note le même PDG, malheureusement le déchargement de ces équipements liés à l’industrie de l’huile «a été interdit au port de Béjaïa, depuis trois ans.
Et cela perdure jusqu’à maintenant. Ce qui est regrettable est que ces investissements peuvent faire passer l’Algérie du rôle d’importateur à celui d’exportateur», conclut-il.

Les quantités de sucre raffiné exportées par Cevital durant la période étalée entre le 1er janvier et le 30 juin 2020, s’élèvent à 320.209 tonnes; contre 259.508 tonnes durant la même période de l’année dernière; soit une hausse de 23.39%.
S’agissant des exportations des Oléagineux, celles-ci sont passées de 4.613 tonnes au cours du premier semestre 2019 à 3.000 tonnes au cours de la même période de 2020.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email