-- -- -- / -- -- --
Nationale

Réapprendre l’école avec le masque

Réapprendre l’école avec le masque

L’heure de la rentrée a sonné pour plus de 5 millions d’élèves du cycle primaire, avec masque sur le visage et du gel dans les classes. Une rentrée scolaire inédite car elle se déroule au milieu d’une épidémie qui a imposé ses règles et son timing et avec lesquels les écoliers doivent s’accommoder. 

Retrouvailles, joie et craintes étaient ce mercredi au rendez-vous chez les élèves, qui ont vécu leur première rentrée scolaire en temps de pandémie avec des visages masqués. Pour cette rentrée inédite, les gestes barrière sont plus que jamais à l’ordre du jour.

Pour limiter les rassemblements, seulement la moitié des élèves étaient au rendez-vous au premier jour. La deuxième moitié fera sa rentrée ce jeudi.
A l’Ecole privée El-Fadhila School, située à Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès, les gestes barrière étaient strictement appliquées. A l’entrée, vers 7h45, l’élève est accompagné par une seule personne. Tous les deux portent un masque. Il est interdit pour les parents d’accéder aux classes afin d’ éviter les regroupements.

Dehors, comme dans la cour et les couloirs, des flèches et des marqueurs au sol indiquent dans quelle direction les élèves peuvent circuler et à quelle distance ils doivent se tenir de leurs camarades.

« Nous avons tout préparé pour que cette rentrée soit la plus normale possible bien que le coronavirus est toujours présent dans nos vies et pour un certain temps encore», a affirmé Meriem, responsable de l’école. « Pour ce premier jour, nous avons fait de notre mieux pour appliquer le protocole sanitaire décidé par le ministère de tutelle. Or, je reconnais que cela a été quelque peu difficile car c’est la première fois qu’on vit ce genre de situation ».

L’interlocutrice a tenu à affirmé qu’au fur et à mesure, tout rentrera dans l’ordre. Pour les deux premiers jours, dit la responsable, l’école sera ouverte seulement une demi-journée, en attendant de reprendre un rythme normal. Même atmosphère, à  l’école publique Boudjedar. Tous masqués, les élèves étaient contents de renouer avec l’école malgré les nouvelles restrictions.

Pour le directeur de cet établissement, ce retour est très important pour les élèves, qui n’ont pas mis les pieds à l’école depuis la mi-mars. « Je crois qu’il est très important de remettre l’enfant dans le bain de l’école. Le confinement, qui a duré  plus de huit mois, ne va pas être sans conséquence sur leur santé mentale », a-t-il expliqué.

La bavette, une fourniture indispensable
Cette année, une nouvelle fourniture scolaire a été ajoutée au cartable des élèves. De toutes les couleurs, les masques ont été l’accessoire indispensable de cette rentrée scolaire. Les élèves de tous les cycles d’enseignement doivent la porter obligatoirement à l’intérieur des établissements scolaires. Un masque, qui sera certainement à la charge des familles puisque la majorité des école n’ont pas les moyens de les fournir quotidiennement aux élèves et au personnel. Les parents n’ont pas hésité à exprimer leurs craintes quant au respect des consignes d’hygiène par les enfants et quant à la capacité de ces derniers à respirer normalement en portant un masque toute la journée.

Ce sont les questions qui taraudent l’esprit des parents, lesquels craignent réellement pour leurs enfants, et ce en dépit des assurances du ministre de l’Education nationale, qui a appelé l’ensemble de la communauté éducative à vivre avec le virus et à protéger la santé des élèves.
Par ailleurs, et en prévision de cette rentrée inédite, des plans exceptionnels pour la reprise des classes ont été mis en place.

Selon ce plan, les écoles primaires travaillant avec un système à vacation unique devront opter pour la double vacation (matinée et après-midi), sans alternance, et adopter le découpage pédagogique de manière à répartir chaque groupe en deux sous-groupes, avec maintien du même emploi du temps pour l’enseignant (arabe, français et tamazight).

Il s’agit d’adopter l’alternance entre les deux groupes tous les deux jours pour une semaine de 6 jours ; une alternance toutes les deux semaines, avec réduction proportionnelle du volume horaire pour chaque matière, tout en se focalisant sur les apprentissages fondamentaux pour chaque matière. Un volume horaire hebdomadaire de 12 heures de cours a été fixé au titre de ce plan.

Il convient de noter que le coup d’envoi de la rentrée scolaire 2020-2021 a été donné par le Premier ministre Abdelaziz Djerad, depuis la wilaya de Batna, où il a effectué une visite de travail et d’inspection. M. Djerad a insisté sur l’impératif de respecter les mesures de prévention contre le coronavirus, appelant les parents d’élèves à «soutenir et appuyer les staffs pédagogique et administratif pour préserver la santé des élèves ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email