-- -- -- / -- -- --
Monde Afrique

RDC: des milices tuent une vingtaine de personnes

RDC: des milices tuent une vingtaine de personnes

Ces trois derniers jours, une vingtaine de civils ont été tués dans des attaques perpétrées par des milices en Ituri et dans le Nord-Kivu, République démocratique du Congo (RDC).

Selon les autorités locales, onze personnes ont été tués pour les journées de dimanche et lundi dans le territoire reculé de Djugu en Ituri.

Une source au sein de la Monusco (Mission des Nations unies au Congo) citée par des médias a confirmé la mort de douze personnes, tuées ce week-end dans le territoir de Djugu.

Ces attaques dans le territoire de Djugu ont été attribuées à la Coopérative pour le développement du Congo (Codeco), une secte politico-militaire qui prétend défendre les Lendu, l’une des communautés de l’Ituri.

La Codeco est cependant très morcelée depuis la mort de son leader en début d’année. Les milices lendu sont accusées par les Nations unies d’avoir tué plusieurs centaines de civils d’autres communautés, Hema et Alur, depuis la reprise des violences en Ituri en décembre 2017.

Dans la province voisine du Nord-Kivu, entre six et huit personnes ont été tuées lundi dans une attaque attribuée au groupe armée des Forces démocratiques alliées (ADF), d’après des sources locales.

A l’origine des rebelles ougandais, les ADF se sont installés dans cette partie de la RDC depuis les années 90. Ils n’ont pas attaqué l’Ouganda voisin depuis des années, vivant de trafics, comme les autres groupes armés.

Depuis avril 2019, certaines de leurs attaques sont revendiquées par les terroristes de l’Etat islamique, sans preuve formelle d’affiliation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email