-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rassemblement le 12 mai devant la présidence

Rassemblement le 12 mai devant la présidence

Les contractuels et vacataires de l’éducation reviennent encore une fois à la charge. La Coordination nationale des enseignants contractuels et vacataires (CECV), affiliée au Conseil des lycées d’Algérie (CLA), annonce un rassemblement national le 12 du mois en cours, devant la présidence de la République.

La tutelle est une fois de plus confrontée à la grogne de ses partenaires sociaux. Le ministère de l’Education doit, cette fois-ci, trouver une solution urgente au problème des corps communs et à celui des enseignants vacataires, sachant que l’année scolaire touche à sa fin. Le rassemblement intervient pour dénoncer la situation actuelle des enseignants contractuels et vacataires, a indiqué un communiqué rendu public hier par cette instance.

L’action a été précédée par des rassemblements devant les directions de wilaya au niveau du territoire national, ainsi que par un rassemblement au mois d’avril devant l’annexe du ministère et les directions de l’éducation. La Coordination a dénoncé les concours de recrutement annoncés récemment par la ministre de tutelle, indiquant que le nombre de postes budgétaires destinés aux enseignants est insuffisant.

Pour illustrer ses propos, la Coordination a fait savoir que le nombre de postes budgétaires dégagés pour les enseignants est de 19 262, alors que le secteur de l’éducation nationale souffre d’un déficit de 40 000 enseignants.

Les contractuels et vacataires de l’éducation ; qui luttent depuis des années pour exiger la régularisation de leur situation socioprofessionnelle, réitèrent leurs revendications.

Dans le même document, les contestataires exigent, comme principale revendication, leur intégration avant de recourir aux recrutements ou de faire appel à de nouveaux enseignants, sachant que les enseignants contractuels ont déjà acquis une expérience leur permettant d’être intégrés. Ils revendiquent également le paiement de leur dû régulièrement, sans aucun retard ni manque.

La Coordination a à ce propos tenu la tutelle pour responsable s’il venait à y avoir manipulation, abus ou marginalisation de cette catégorie d’enseignants. La Coordination appelle enfin à l’application de la prime de rendement. Concernant la principale raison qui pousse ces enseignants à la contestation, la même Coordination explique que c’est un ras-le-bol accumulé depuis plusieurs années.

« Les enseignants vacataires et contractuels sont les victimes de ce système éducatif », estime la Coordination, qui accuse la tutelle de vouloir bafouer leurs droits les plus absolus, les privant même de leurs salaires mérités. A ce propos, le syndicat dénonce toute forme d’exploitation et menace de recourir à d’autres méthodes de protestation si les autorités continuent dans la même politique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email