-- -- -- / -- -- --
Culture Ramadan 1442

Ramadhan : El Rahma plane sur Annaba

Ramadhan : El Rahma plane sur Annaba

La pratique d’El-Rahma existe toujours en ce mois de Ramadhan. Devant la cherté des produits alimentaires occasionnée par des marchands sans foi ni loi, un groupe d’opérateurs économiques et d’agriculteurs rouvre le marché El-Rahma et casse les prix.

Ce marché, basé sur la route de l’avant-port d’Annaba, offre toutes sortes de victuailles aux prix du gros, sans aucun intérêt. Le groupe d’opérateurs est constitué de douze personnes et de dix agriculteurs ont créé un grand marché comportant plus de 12 cases offrant des produits d’usines et toutes sortes de fruits et légumes.

Depuis sa réouverture, il y a à peine trois jours, le marché El-Rahma avait attiré, au grand bonheur, le tout Annaba. L’huile, la tomate, le sucre, les produits laitiers, les fruits et légumes et toutes sortes de produits sont étalés devant les citoyens et à moindre prix.

Les citoyens des douze communes de la wilaya d’Annaba venaient en masse s’y approvisionnaient avant de regagner leurs domiciles avec de gros paquets. Même les bus des communes avaient pris l’habitude de garer devant le marché d’El-Rahma.
Concernant les marges bénéficiaires des prix que le citoyen lambda pouvait en profiter, cela se situe entre 10 jusqu’à 60 dinars sur chaque produit acheté. « Le plus important c’est qu’on trouve tout. Même l’huile est à profusion.

C’est qui démontre que l’huile est l’objet de trafic des commerçants. Rien ne manque dans ce marché, tout y est. Et j’économise plusieurs dinars sur chaque kilogramme acheté. Je sors du marché avec quatre  à cinq sachets à moindre prix », déclare au jeune-indépendant Salah Bensaci, originaire de la commune d’El-Hadjar.

Il faut signaler particulièrement la présence dans ce marché des laiteries Edough et Seybouse proposant des produits laitiers et des produits dérivés du blé au prix d’usine. De même, plusieurs vendeurs de fruits et légumes qui avaient déserté le marché d’El-Hattab sont venus  proposer dans ce marché des prix défiant toute concurrence.

Le marché El-Rahma est, en permanence, sous la supervision des agents de contrôle de la direction du commerce d’Annaba, afin de s’assurer qu’il n’y aurait aucun dépassement. Autre fait marquant de ce marché, c’est la vente de la pomme de terre dont le prix ne dépasse pas les 40 DA, alors que sur les autres marchés le prix de ce tubercule avoisine le double. « Avant le début du Ramadhan, j’avais peur d’affronter le mois sacré pour cause de manque d’argent.

Mais je me suis dit après tout c’est le mois de l’abnégation, de la compassion et du pardon. Finalement, j’ai retrouvé la compassion de l’autre, autrement dit rien n’est impossible pour le bon vivre ensemble ! ».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email