-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ramadhan: Aissa se lance dans le caritatif

Ramadhan: Aissa se lance dans le caritatif

En prévision du mois de ramadhan, plusieurs actions caritatives sont prévues à travers toutes les régions durant le ramadhan, a indiqué Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses. Le ramadhan sera marqué cette année par la récitation du Coran, des concours religieux et des « dourous » avant les taraouih, a déclaré le ministre en marge d’une journée d’étude consacrée au ramadhan, hier à Dar El Imam à Alger. Ces actions caritatives consistent essentiellement à ouvrir des restaurants pour les nécessiteux dans différentes wilayas.

Des repas seront offerts aux jeûneurs dans les stations de transport de voyageurs et dans les bandes d’arrêt d’urgence afin de lutter contre les accidents de voiture. Des visites aux hôpitaux et aux centres pénitentiaires sont prévues par les imams durant ce mois sacré afin d’apporter au soutien aux malades et aux prisonniers.

Concernant le début du ramadhan, un événement religieux important dans la tradition musulmane, le ministre indique qu’il sera fait appel aux données astronomiques, mais également « à nos traditions lesquelles, dit-il, recommandent d’observer à l’œil nu l’apparition du croissant lunaire pour commencer à jeûner ».

Pour ce qui est des divergences observées chaque fois à déterminer ensemble le jour exact où débute le carême, le ministre annonce que, contrairement aux années précédentes, l’Algérie n’entend plus s’aligner aveuglément sur les pays orientaux, habitués à en fixer, seuls, le commencement.

« Nous avons, répète-t-il, nos traditions et nos méthodes, lesquelles nous incitent à guetter l’apparition du croissant lunaire et de la certifier, chaque fois, par des données scientifiques ». S’exprimant sur le gaspillage observé durant ce mois et s’en prenant aux comportements de consommation boulimique qu’il entraîne chaque fois, Mohamed Aissa appelle les ménages à faire preuve de modération et, en même temps, de solidarité envers les démunis « moins dotés ».

Par ailleurs, Mohamed Aissa a plaidé pour un islam de tolérance et de partage. Il a appelé à la « modération et au juste milieu dans l’exercice de l’Islam tel qu’il a toujours été prôné par nos aïeux », mettant en garde ceux qui tentent de se mettre en opposition avec la gestion par l’Algérie de la « chose religieuse ». Concernant la communauté algérienne à l’étranger, une centaine d’imams se renderont en France et en Allemagne pour diriger les prières des taraouih. Mohamed Aissa a annoncé la création d’un observatoire de veille contre le prosélytisme religieux, les « dérives sectaires et le terrorisme ».

Le projet portant création d’un observatoire national pour la lutte contre l’extrémisme religieux sera bientôt soumis au gouvernement, a-t-il fait savoir. « Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs soumettra bientôt au gouvernement une proposition relative à la création d’un observatoire national pour la lutte contre l’extrémisme religieux. »

« Cette instance, qui regroupera des représentants de plusieurs secteurs tels l’Education, la Communication et l’Intérieur, contribuera à prémunir la jeunesse contre les idées étrangères à notre société », a-t-il ajouté.

Aïssa a mis l’accent sur la dangerosité de telles idées qui, souvent, entraînent leurs adeptes vers des organisations terroristes comme celle autoproclamée Etat islamique (Daech). L’observatoire se chargera de contrôler la circulation de telles idées en analysant leurs contenus pour proposer les réponses nécessaires dans le respect de la liberté du culte.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email