Rahabi plaide pour le respect des libertés – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rahabi plaide pour le respect des libertés

Rahabi plaide pour le respect des libertés

L’ancien ministre Abdelaziz Rahabi a plaidé pour le respect de la liberté d’expression en Algérie. Dans une déclaration diffusée mercredi soir sur les réseaux sociaux, l’ancien ambassadeur a saisi (sans le citer nommément ) la situation du journaliste Ihsane El Kadi, placé en détention provisoire il y a quinze jours, pour appeler au respect des libertés.

Il a rappelé que « la privation de liberté d’un journaliste ou d’un activiste politique dans le monde est une mesure extrême et exceptionnelle « .

Pour Rahabi, le recours par le pouvoir politique à ces procédés « favorise l’opposition off-shore et donne une piètre image  » de l’Algérie, un pays dont « le peuple a la réputation d’être attaché à sa dignité et à la liberté ».

L’ancien ministre de la Communication dans le premier mandat de Abdelaziz Bouteflika, estime que même en cas de désaccord avec les déclarations des uns et des autres, il faut soutenir le droit à la parole dans un débat contradictoire.

« Notre propre expérience a montré que cela était possible », affirme encore celui qui est considéré comme une figure marquante de l’opposition et qui avait joué un rôle essentiel lors des manifestations qui ont conduit à la chute de Bouteflika en avril 2019.

Il considère que les contrepouvoirs et la société civile sont des « leviers incontournables aux côtés de la justice ». En les muselant et en les négligeant, il serait « illusoire de vouloir moraliser la vie sociale et politique et combattre la corruption ».

Rahabi met en garde contre la marginalisation de ces contre-pouvoirs, « au risque, écrit-il, de voir se reproduire des situations qui empruntent à ces deux périodes « , en référence à la décennie noire et au hirak.

Plaidant pour le respect des libertés individuelles et collectives en Algérie, Abdelaziz Rahabi estime que leur rétrécissement  » ouvre la voie à la radicalité et aux archaïsmes « , de surcroît dans une société où populisme et opportunisme sont élevés « au rang de gouvernance « .

Rahabi a indiqué en forme de regret, à la fin de sa déclaration, que l’Algérie est à la confluence de plusieurs zones de tension et « victime d’une propagande systématique, mais, elle se fourvoie dans des attitudes en décalage avec les mesures d’apaisement attendues et notre profonde aspiration à la liberté et notre légitime ambition de faire partie de la réalité internationale « .

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email