-- -- -- / -- -- --
Monde

Quinze soldats israéliens tués dans une embuscade

Quinze soldats israéliens tués dans une embuscade

Le Hezbollah venge ses morts. Le parti phare de la résistance libanaise a lancé hier une opération contre un convoi militaire israélien circulant à proximité de la frontière libanaise, dans le secteur occupé des fermes de Chebaa, selon une source politique libanaise qui fait état de soldats israéliens tués et blessés.

La chaine de télévision libanaise Almayadeen annonce quinze soldats israéliens tués et de nombreux blessés dans cette opération qualitative.

La chaîne de télévision du Hezbollah, al Manar, affirme pour sa part que neuf véhicules israéliens ont été endommagés dans l’attaque.

En Israël, une source militaire a fait état de quatre soldats blessés dans le tir d’un missile anti-char contre un véhicule de l’armée. Le but des Israéliens est de minimiser au maximum le nombre des victimes, en ces jours de campagne électorale pour les législatives anticipées.

Des hélicoptères d’attaque ont été déployés dans le secteur et l’armée tente de vérifier si l’assaut a donné lieu à une tentative d’enlèvement d’un soldat.

Une vingtaine d’obus tirés depuis Israël se sont abattus par la suite dans le sud du Liban, près du village de Ouazzani, en bordure du secteur des fermes occupées de Chebaa, selon une source de la sécurité libanaise.

Le Hezbollah a revendiqué l’opération de résistance dans un communiqué, affirmant que c’est le « groupe des martyrs de Quneitra » qui a conduit l’attaque contre la patrouille israélienne. « A 11H25 (09H25 GMT), le groupe des martyrs de Quneitra de la Résistance islamique a visé avec des roquettes, dans les fermes Chebaa libanaises occupées, un convoi militaire israélien composé de plusieurs véhicules transportant à des officiers et soldats sionistes. Plusieurs véhicules ont été détruits et il y a des victimes dans les rangs de l’ennemi », affirme dans un communiqué le mouvement Résistance islamique, l’aile militaire du Hezbollah. 

Ces incidents armés surviennent dans un contexte de tensions croissantes après la mort, il y a dix jours, d’un général iranien et de plusieurs membres du Hezbollah libanais dans une frappe aérienne israélienne contre la Syrie.

L’attaque du Hezbollah constitue la réponse du groupe chiite libanais à cette frappe aérienne, a dit un responsable politique libanais.

En Israël, le Premier ministre Benyamin Netanyahu a averti que l’armée était prête à agir « avec force » après une attaque contre un véhicule militaire israélien à la frontière avec le Liban, revendiquée par le Hezbollah chiite libanais. « L’armée est prête à agir avec force sur tous les fronts », a indiqué Netanyahu dans un communiqué.

Déjà, l’armée d’occupation a procédé au bombardement de secteurs près de Kfarchouba au sud du Liban avec 13 roquettes. Par ailleurs, l’aviation israélienne a également bombardé des secteurs syriens de Quneitra, sans pour autant causer des dégâts.

Les prochaines heures risquent d’être très mouvementées étant donné la nature de l’opération de la résistance libanaise et le nombre des soldats israéliens tués.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email