-- -- -- / -- -- --
Nationale

Qu’est-ce qui fait courir Ould Abbès ?

Qu’est-ce qui fait courir Ould Abbès ?

Le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, semble très pressé de terminer l’opération de collecte des candidatures aux futures élections communales et de wilaya prévues pour le mois de novembre prochain.

A trois mois du scrutin, il adresse un communiqué par lequel il exige des candidats aux élections communales et de wilaya de déposer leurs dossiers dans un délai de 48 heures. En effet, et dans une instruction ferme adressée hier aux responsables locaux du parti, Ould Abbès prévient qu’au-delà du mercredi 9 août, c’est-à-dire aujourd’hui, « aucune candidature ne sera plus acceptée ».

Pourquoi le SG du FLN agit-il ainsi, sachant que le délai pour le dépôt des dossiers de candidature à ces élections est encore loin ? Et qu’est-ce qui fait courir ainsi Ould Abbès, qui veut engager une course contre la montre pour achever la première phase de l’opération au moment où l’ensemble des partis n’en est qu’à ses débuts ?

En réalité, le souci du SG du FLN est de boucler cette phase qui s’avère un vrai casse-tête du moment que l’ensemble des militants du parti sont en période de vacances, ce qui complique davantage la tâche.

Dans une précédente note adressée aux présidents des commissions de wilaya et de kasma, diffusée dans la même journée, le patron du FLN exige que tous les dossiers de candidature « soient transmis aux commissions de wilaya pour validation », avant d’être déposés au secrétariat général du parti.

La direction du parti, qui vit dans la hantise de voir se reproduire le scénario des dernières législatives, qui ont vu le FLN perdre une centaine de sièges, a brusquement changé de position.

Dans sa note, Ould Abbès justifiait le dépôt des dossiers au niveau des commissions de wilaya par un « souci d’éviter toute confusion dans les mécanismes d’examen des dossiers de candidature ».

A moins que ce scrutin n’attire pas autant que celui des législatives. En effet, lors de l’opération de collecte des candidatures aux législatives du 4 mai dernier, le parti semblait, un moment, complètement bousculé au vu du nombre impressionnant de candidats, à telle enseigne que la direction du parti s’est vu obligée de trancher dans le vif pour dégager les listes. Cette fois-ci, les candidats ne se bousculent plus au portillon.

Il est vrai que le poste de P/APC n’attise pas les convoitises comparativement à celui de député, car le poste d’édile est devenu ces dernières années trop encombrant, voire un coupe-gorge pour certains ambitieux.

Dans ce « dernier rappel » aux candidats aux élections locales, diffusé dimanche, le SG du FLN les prévient « en toute urgence ». Tout candidat ne respectant pas les délais prévus dans ce rappel, prévient Ould Abbès, sera automatiquement disqualifié et sa candidature définitivement retirée.

Ces deux notes font suite à sa fameuse directive n°12 fixant les critères de candidature aux prochaines élections locales, suivie d’un formulaire d’engagement de deux pages soumis aux candidats retenus. Parallèlement, tous les membres du Bureau politique sillonnent le pays pour procéder à l’installation des commissions des candidatures des wilayas.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email