Quatrième vague du Covid-19 : Le pic dans une semaine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Quatrième vague du Covid-19 : Le pic dans une semaine

Quatrième vague du Covid-19 : Le pic dans une semaine

Le président de l’Ordre des médecins, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, prévoit une forte augmentation des contaminations dans les jours à venir, et ce pour cause d’absence de mesures préventives. Le pic de la quatrième vague est, selon lui, attendu dans une semaine à dix jours.

Le pays fait face depuis plusieurs semaines à une hausse des cas de contamination et le pire est à venir, craignent les spécialistes, si les citoyens continuent à ignorer les mesures barrières. Le Dr Berkani estime que la situation risque de s’aggraver ces prochains jours. Il explique cependant que, contrairement à la troisième vague qui avait atteint rapidement son pic, la courbe des contaminations durant la 4e vague augmente progressivement. 

Cette lente progression du nombre de cas est expliquée, selon le Dr Berkani, par le fait que près de 40% des Algériens ont été contaminés durant la précédente vague, ce qui a engendré une éventuelle immunité naturelle. «Nous n’aurons probablement pas de cas très importants comme auparavant. Les gens ont une certaine immunité. Durant la 3e vague, des milliers de personnes ont attrapé la Covid mais sans symptômes ou ayant échappé au filtre. Ce qui fait que la cadence de la transmission ne sera que ralentie. Mais la 4e vague est là et on l’attend pour cet hiver», explique-t-il. Cette stabilité est également due, souligne le docteur, à la vaccination de plus de 27% de la population contre la Covid-19 et le fait qu’un nombre important de contaminés durant la 3e vague n’a pas été diagnostiqué. 

S’exprimant sur la situation épidémiologique qui prévaut actuellement dans le pays, le président de l’Ordre des médecins estime que le pic de la 4e vague est attendu d’ici à une semaine ou, au plus tard, dans dix jours, expliquant que cela interviendra à cause des rassemblements de personnes à travers le pays ces derniers jours. «La courbe actuelle ne tardera pas à être ascendante vu le non-respect des mesures préventives dans les lieux bondés…», indique-t-il. 

Evoquant le nouveau variant Omicron et le risque de sa propagation, le spécialiste a indiqué que, dans la mesure où cette nouvelle souche a fait son apparition en Algérie, il faut s’attendre à une forte contamination durant les jours à venir vu sa vitesse de propagation. 

Toutefois, le Dr Berkani ne s’est pas exprimé  sur sa dangerosité, car elle ne s’est pas confirmée, d’autant que les données et les études disponibles jusqu’à présent affirment que le variant Omicron est moins dangereux et moins virulent que les précédents. Cependant, le Dr Berkani se dit préoccupé par le relâchement sur les mesures barrières. «Il faut communiquer encore et expliquer aux gens qu’on n’en a pas fini avec la pandémie, et trouver le moyen de toucher la sensibilité des personnes en leur rappelant les dégâts et la terreur que la maladie a causés durant la 3e vague», avertit-il.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email