-- -- -- / -- -- --
Nationale

Quatre personnes sous mandat de dépôt

Quatre personnes sous mandat de dépôt

Présenté devant le juge d’instruction prés le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), quatre personnes faisant partie d’un groupe composé d’une douzaine d’individus, interpellés et interrogés par les enquêteurs ont été placés jeudi dernier, sous mandat de dépôt.

Une cinquième personne, une dame, a été placée sous contrôle judiciaire. Il s’agit de l’importateur chez qui la marchandise a été découverte et saisie, du propriétaire du registre du commerce ayant permis l’achat de la marchandise contrefaite, d’un douanier chargé du contrôle de la marchandise à l’intérieur des conteneurs ainsi que d’un agent transitaire.

La dame était, pour sa part chargée du service des fraudes de la wilaya de Boumerdès. Selon des sources proches de l’enquête, « les enquêteurs ont découvert sur le carnet des admissions des marchandises, appartenant à la direction des fraudes de Boumerdès, un formulaire manquant, justement utilisé frauduleusement pour la sortie de la cargaison de l’entrepôt sous douane ».

Pour rappel, les mêmes services de fraude du port d’Alger avaient préalablement délivré un certificat de refus d’admission de ladite marchandise. L’enquête a révélé que la marchandise avait été importée de Chine et avait transité par le port d’Alger. Après le contrôle de la marchandise par les services de fraude du port d’Alger, un refus d’admission a été émis, signifiant que la pièce détachée débarquée au port d’Alger était douteuse, car présentant des anomalies.

Notre source indique que « l’importateur avait décidé de transférer sa marchandise vers le dépôt sous douane d’Ouled Hadadja relevant de la wilaya de Boumerdès ». Et d’affirmer qu’« à partir de cet endroit, l’importateur a réussi, avec la complicité des mis en cause, à faire sortir ses deux conteneurs à destination de Aïn-M’lila ».

Poursuivant leurs investigations, les policiers du port d’Alger ont finalement retrouvé la cargaison dans la propriété de l’importateur, située au centre-ville de Aïn M’lila. L’enquête a également révélée que le dossier de transfert de devises pour l’achat de la marchandise avait été traité par « l’agence bancaire, BNA de Aïn-M’lila ».

Selon des sources policières l’enquête est toujours ouverte et elle pourrait révéler d’autres complicités dans cette affaire. Il convient de noter que c’est la cellule de traitement du renseignement économique et financier de la police du port d’Alger qui a démantelé au courant de la semaine dernière, ce réseau de contrebandiers spécialisé dans l’importation et la commercialisation de la pièce de rechange automobile contrefaite ainsi que dans le transfert illégal de devises.

Selon des sources proches des enquêteurs, « une douzaine de personnes, dont des douaniers relevant de l’Inspection divisionnaire de Boumerdès, l’importateur de la pièce détachée ainsi que des agents de transit et des agents de fraude » ont été entendus par la police et présentés jeudi dernier devant le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger » Pour rappel, cette cargaison a été importée de Chine dans deux conteneurs de 40 pieds. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email