-- -- -- / -- -- --
Nationale

Quatre kilos de drogue et 40 000 psychotropes saisis à Alger

Quatre kilos de drogue et 40 000 psychotropes saisis à Alger

Les éléments de la police judiciaire de la Sûreté d’Alger ont démantelé, à travers deux opérations distinctes, deux réseaux de trafic de stupéfiants, le premier activant dans la zone industrielle de Rouiba, le second dans la banlieue d’Alger.

Sept trafiquants sont arrêtés et 40 000 comprimés de psychotropes, 4 kg de drogue, 4 véhicules, une motocyclette, plus de 20 armes blanches, 20 téléphones mobiles, trois balances électroniques, une paire de jumelles, deux talkies-walkies, un pistolet et plus de 47 millions de centimes (représentant les ventes des drogues) sont saisis par les éléments de la police judiciaire d’Alger suite au démantèlement de ces réseaux.

Selon le communiqué de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA), le démantèlement du réseau de trafic de stupéfiants a été réalisé suite à la provenance d’un renseignement à la PJ faisant état de la présence de suspects dans la commune de Chéraga qui vendent de la drogue.

Les investigations ont permis d’appréhender un membre du réseau aux alentours de Chéraga. Il a été interpellé à bord d’un véhicule touristique. Ses acolytes ont été appréhendés avant-hier à leurs tour.

En tout, 40 000 comprimé de psychotropes, 4 téléphones mobiles qui servaient au contact entre les trois trafiquants ainsi que deux véhicules ont été saisis, indique la Sûreté d’Alger. Ce réseau alimentait les quartiers de Chéraga, Aïn Bénian, Ouled Fayet et Souidania en psychotropes, et le gain est estimé à des centaines de millions par les enquêteurs.

Les trois présumés trafiquants ont été présentés hier devant le parquet de Chéraga et placés sous mandat de dépôt. Le second réseau démantelé par la police judiciaire est composé de quatre présumés trafiquants spécialisés dans le trafic de cannabis.

Cette opération a permis aux policiers de saisir quatre kilos de drogue, 47 millions de centimes, deux véhicules touristiques, 19 armes blanches, 3 balances électroniques, deux talkies-walkies, 16 téléphones mobiles et un pistolet fabriqué en fer. Le réseau en question activait aux alentours de la zone industrielle de Rouïba après que les policiers eurent surveillé les mouvements des présumés trafiquants.

D’ailleurs, c’est à que le premier trafiquant a été appréhendé par les enquêteurs de la PJ, à bord d’un véhicule touristique. La fouille du véhicule et du présumé trafiquant permis aux policiers de découvrir 30 grammes de cannabis.

En procédant à la perquisition de son domicile, les policiers ont saisi trois kilos de drogue, un Tazer, deux talkies-walkies, 19 armes blanches et une paire de jumelles.

Poursuivant les investigations, les enquêteurs de la police judiciaire de Rouiba ont également arrêté le second membre du réseau, le fournisseur. Ce dernier a été appréhendé en flagrant délit en possession de 100 grammes de drogue.

La perquisition de son domicile a permis de saisir 90 autres grammes de cannabis, 10 plaquettes de drogue d’un poids total d’un kilo dissimulées dans une voiture, et 6 500 DA (représentant les revenus des ventes de kif). Poussant leur enquête, les policiers ont arrêté le principal fournisseur du groupe suite à une souricière. Les prévenus ont été traduits hier devant la justice. Ils ont été placés en détention. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email