Quarts en CAF interclubs : CRB-JSK et USMA :  Au . . .  trois quarts de tour !  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Quarts en CAF interclubs : CRB-JSK et USMA :  Au . . .  trois quarts de tour ! 

Quarts en CAF interclubs : CRB-JSK et USMA :  Au . . .  trois quarts de tour ! 

Merci, un grand merci à notre trio de représentants en coupes africaines (le CRBCRB Le Chabab Riadhi Belouizdad plus couramment abrégé en Chabab Belouizdad ou encore CRB, est un club de football algérien basé dans le quartier de Belouizdad à Alger, est fondé le 15 juillet 1962. et la JSK en Ldc et l’USMA en CAF) qui viennent de faire le plein à l’arrivée de la défunte phase de poules et continuent de rêver et faire rêver au moment où le talent local est sans cesse traîné, à tort ou à raison (à tort, on peut dire) dans la boue. Se bat, à l’orée de chaque saison en interne comme à l’international, pour imposer le respect  

Le championnat d’Algérie de football est-il aussi faible que ne le soutiennent beaucoup de consultants tenant le haut du perchoir de certains plateaux TV et qui veulent bien nous le faire croire que nos clubs, et par ricochet le produit mis sur le marché, souvent rattrapés par un manque criant de professionnalisme, souffrent-ils de simples préjugés démentis au fil des compétitions continentales où ils tiennent leur rang ? La question, ou les questions, fait débat. Revient sur le tapis à chaque mi- saison africaine, confortée en cela par le brillant parcours réalisé par l’EN « A’ » (lire la sélection des locaux drivée par un certain Madjid Bougherra qui fait son chemin et fera sûrement parler de lui à l’avenir en marchant sur les pas de son grand frère Belmadi dont il dit s’inspirer) lors du dernier Championnat d’Afrique réservé à la catégorie et organisé par l’Algérie, en passant de très peu (à un pénalty près) du sacre face à une des valeurs les plus sûres du continent, le Sénégal. 

Carton plein et promesses même s’il sera, concurrence féroce oblige et des considérations extra-sportives inévitables (ces fameux jeux de coulisses qui collent désespérément à la peau des instances continentales), difficile d’émettre un quelconque pronostic quant aux chances de ce même trio de s’impose dans des compétitions où les grosses équipes (Al Ahly du Caire, le WA Casablanca, le RAJA, l’ES Tunis ou Mamelodi Sundows, l’ASEC Mimosas, les FAR de Rabat par exemple), d’illustres sigles, sont encore en course pour la couronne.

Carton plein donc pour notre trio de représentants qui s’apprêtent, en attendant de connaître leurs adversaires lors du tirage au sort prévu aujourd’hui mercredi 5 avril 2023 au Caire à partir de 19h30 (heure algérienne), à prendre l’un des virages les plus difficiles (les quarts de finale) sur la route de l’exploit au détour d’une campagne qualificative fructueuse même si un premier challenge (la place de leader de leurs poules respectives) a été raté. Sans grosses conséquences toutefois. Un trois sur trois, ou la preuve par . . .  TROIS (allez, on dira Quatre pour saluer encore une fois notre EN des locaux) que le football algérien n’est pas aussi mauvais que ça. En bonne santé.

Relative ? On ne chicanera pas. Le CR BelouizdadCRB Le Chabab Riadhi Belouizdad plus couramment abrégé en Chabab Belouizdad ou encore CRB, est un club de football algérien basé dans le quartier de Belouizdad à Alger, est fondé le 15 juillet 1962., en N° 1 du championnat national sur les quatre dernières années, la JS Kabylie qui n’a pas l’esprit tranquille car engagée sur un autre « projet » qui est celui de sauver les meubles et de s’extirper au plus vite de sa position de relégable, ou l’USM Alger, alternant le bon et le franchement mauvais par moments, ont brillé, chacun à sa manière. Permettent au football national de revenir aux devants de la scène africaine en prouvant encore une fois, et pas de trop, que la pâte ne manque pas ou jamais, le réservoir en talents toujours aussi généreux.

De QUALITE, n’en déplaise à leurs pourfendeurs. La balle ronde nationale, qui souffre de moult problèmes, sous la mainmise totale de drôles, indécrottables mauvais génies, prise en otage par les tire aux flancs, est-elle en bonne santé ? Capable de mieux ?  Rien n’est moins sûr. Mais tout n’est pas noir. Pour dire, la preuve par TROIS ou QUATRE, que les promesses sont réelles. L’espoir encore possible de revoir un jour (plus tôt qu’on ne le pense ?) le jeu à onze algérien remonter la pente et finir tout en haut des sommets de l’Afrique.

Le dernier et tout récent classement établi par la très sérieuse IFFHS (lire Fédération internationale de l’histoire et des statistiques) ne nous apprend pas pour rien que le championnat d’Algérie de football a terminé l’année 2022 en seconde position au niveau africain et 20e sur le plan mondial des championnats nationaux. On le prend même comme une bonne indication. On y reviendra !        

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email