-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Bien-Être

Quand faut-il s’inquiéter?

Quand faut-il  s’inquiéter?

Les grains de beauté ont leur propre cycle de vie, et la majorité d’entre eux changent, au fil des années. Tout d’abord, ils sont plats et de couleur brune ou noire. Avec le temps, ils s’agrandissent, prennent du relief, deviennent plus clairs, et peuvent devenir pileux. Certains s’élèvent à la surface de la peau, au point de former un petit « pédicule ». Cela dit, la plupart disparaissent progressivement, un peu comme s’ils s’effaçaient. Ces changements se produisent très lentement, car le cycle de vie d’un grain de beauté est d’environ 50 ans.

Quand un grain de beauté devient cancéreux

Certains grains de beauté peuvent être à l’origine d’un cancer de la peau, connu sous le nom de mélanome malin. Il s’agit du type de cancer de la peau le plus meurtrier (il tue une personne sur cinq). Contrairement aux autres cancers de la peau (comme le carcinome basocellulaire, le carcinome spinocellulaire, etc.), qui ont une croissance relativement lente (c’est-à-dire de plusieurs années), le mélanome malin a généralement une évolution rapide (de quelques mois). S’il n’est pas

traité, il se propage graduellement aux couches plus profondes de la peau. Lorsqu’il atteint le système lymphatique ou le système sanguin, il peut envahir d’autres parties du corps, comme le foie ou le cerveau, et il est alors souvent mortel.

On ne connaît pas tous les facteurs responsables de l’apparition du mélanome malin, mais on sait qu’une surexposition au soleil joue un rôle déterminant dans le développement de ce cancer cutané, surtout lorsqu’il en résulte des coups de soleil graves (notamment avec formation de cloques). Les personnes qui ont plusieurs grains de beauté (plus de 50) ou dont les grains de beauté sont très gros ou ont une forme ou une couleur inhabituelles, sont également plus à risque d’être atteints d’un mélanome malin.

Les grains de beauté congénitaux (présents à la naissance) ont davantage tendance à se transformer en mélanome que ne le font les grains de beauté apparaissant après la naissance. Par ailleurs, des antécédents de mélanome chez des membres de la famille rapprochée constituent un autre facteur de risque. Enfin, les personnes à la peau claire, qui sont sensibles au soleil et qui brûlent au lieu de bronzer, risquent davantage de souffrir de ce type de cancer.

Doit-on faire enlever ses grains de beauté ?

Aujourd’hui, on n’enlève plus les grains de beauté normaux, comme on le faisait autrefois, pour prévenir leur transformation en cancer. Si le dermatologue a un doute au sujet de la nature du grain de beauté, il procède à son ablation totale ou partielle, de façon que de fines sections de tissu puissent être prélevées et examinées au microscope. Si le grain de beauté n’est que partiellement enlevé et qu’on s’aperçoit qu’il est cancéreux, le dermatologue l’enlève alors entièrement.

Cela dit, il est possible qu’on veuille se débarrasser d’un grain de beauté uniquement parce qu’il est gênant ou inesthétique : par exemple, s’il frotte contre la bretelle du soutien-gorge, s’il se trouve dans une zone de rasage ou s’il risque d’être arraché par inadvertance. Dans ce cas, on en discute avec le dermatologue. Il ne faut pas oublier que l’ablation d’un grain de beauté peut laisser une cicatrice qui est parfois moins esthétique que le grain de beauté lui-même.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email