Qualification aux JO 2024 : Quand la boxe, de l'athlétisme, le judo, la natation et les paralympiques donnent le ton – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Qualification aux JO 2024 : Quand la boxe, de l’athlétisme, le judo, la natation et les paralympiques donnent le ton

Qualification aux JO 2024 : Quand la boxe, de l’athlétisme, le judo, la natation et les paralympiques donnent le ton

Les sportifs algériens de différentes disciplines, dont celle de handisport, ont réussi, en 2023, des résultats convaincants et prometteurs aux niveaux régional, continental et international, dans une année préolympique charnière pour la course à la qualification aux jeux d’été de Paris-2024 et ceux Paralympiques, qui marqueront la fin d’un cycle olympique très attendu.

Les multiples performances réalisées, entre autres, aux 15es jeux Sportifs arabes en Algérie, clôturés avec une récolte historique de 255 médailles, ont permis de dégager des surprises agréables pour le sport national dans plusieurs disciplines, à l’image de la boxe, de l’athlétisme, du judo et de la natation.

Elles ont aussi constitué un noyau d’élite capable de réussir, lors des futures compétitions, même si ce ne serait pas pour les prochains JO et JP-2024. Traditionnels pourvoyeurs de médailles, l’athlétisme, la boxe et le judo ont été «fidèles» à leur coutume, outre les autres disciplines comme l’haltérophilie, la lutte associée, la natation ou le badminton, qui ont laissé leur empreinte face à une rude concurrence.

Marquée par une éblouissante prestation des athlètes algériens, dont celle «XXL» du nageur Jaouad Syoud, auteur de 11 médailles d’or, l’édition des joutes arabes aura aussi permis l’émergence de nouveaux talents, à l’image de l’espoir du cyclisme féminin, Nesrine Houili, aussi première cycliste algérienne qualifiée aux JO-2024, en plus des véliplanchistes Ines Chellali (ILCA 4), Ramy Boudrouma et Amina Berrichi, qualfiés aux JO dans la spécialité IQ Foil, ou encore la boxeuse Imane Khélif. Avec 255 breloques, dont 106 en vermeil et 77 argent, le sport national a réussi à porter son escarcelle de médailles à un total de 1.136 consécrations, dont 361 or, en neuf présences.

Cette historique performance a été suivie, quelques mois plus tard, par une exceptionnelle performance de la gymnaste Kaylia Nemour, une étoile montante de 16 ans, sacrée vice-championne du monde aux barres asymétriques à Anvers (Belgique), une « première » historique au niveau africain et arabe, avec à la clé une qualification aux JO-2024.

Le handisport, comme de coutume, a marqué la scène sportive nationale, avec plusieurs consécrations mondiales et continentales en para-athlétisme, para-judo, para-powerlifting, goalball, entre autres. Des performances qui devraient être suivies d’un enchaînement de bons résultats, lors des échéances internationales qui pointent à l’horizon. En sports collectifs, l’année 2023 a été incontestablement marquée par le premier sacre des handballeuses du HBC El-Biar, victorieuses en finale de la sixième édition du Championnat arabe des clubs féminins (16-25 novembre).

Une consécration, la première dans les annales d’El-Biaroises qui ont réussi un tournoi exemplaire durant cette compétition. Le volleyball a, pour sa part, marqué son retour sur la scène continentale, grâce à la sélection nationale masculine, auteure d’un beau parcours au Championnat d’Afrique des nations en Égypte, avant de rater le sacre en finale, face au pays hôte, qu’elle avait pourtant battu en match de poule. Cette seconde place a permis à l’Algérie de se qualifier au Mondial-2025.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email