-- -- -- / -- -- --
Monde

Pyongyang menace les USA de « l’arme nucléaire la plus puissante»

Pyongyang menace les USA de « l’arme nucléaire la plus puissante»

La Corée du Nord a déclaré, jeudi 1er juin, via un média public, que les États-Unis devaient retirer leurs troupes de la région, « sinon la confrontation militaire finirait par une destruction nucléaire ».

L’agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a publié un article dans lequel un fonctionnaire responsable des relations intercoréennes a critiqué les initiatives militaires américaines dans la région, prévenant que les États-Unis pourraient faire face à l’« arme nucléaire la plus puissante ». 

« Il vaut mieux que les États-Unis fassent un sage choix, bien que tardivement, avant d’être enfoncés dans le déshonneur, comprenant clairement que le temps, la justice et la victoire finale appartiennent à la République populaire démocratique de Corée qui possède l’arme nucléaire la plus puissante », affirme-t-il dans l’article.

Les États-Unis ont déployé un groupe naval de guerre, y compris trois porte-avions, dans la région de la péninsule de Corée en réponse à un possible sixième test nord-coréen d’armes nucléaires, ce que le Président Donald Trump a promis de prévenir. La Corée du Nord affirme qu’elle ne développe la technologie nucléaire qu’à des fins dissuasives.

Le pays possèderait environ 20 ogives nucléaires ainsi qu’un vaste arsenal de missiles balistiques. Des analystes estiment que la Corée du Nord ne sera pas en mesure de produire un missile nucléaire intercontinental avant 2020.

Toutefois, le pays communiste est capable de lancer des attaques nucléaires contre des pays voisins, y compris la Corée du Sud et le Japon, dont les deux abritent des installations et du personnel militaire américains.

De son côté, Moscou, a demandé à Washington et au Conseil de sécurité de l’Onu, des « explications » sur les nouvelles sanctions à son encontre introduites par les États-Unis.

La Russie compte recevoir des éclaircissements des États-Unis sur de nouvelles sanctions antirusses en lien avec le programme nucléaire de Pyongyang, a annoncé le vice-ambassadeur russe à l’Onu Vladimir Safronkov au cours d’une réunion du Conseil de sécurité.

« On voudrait bien entendre les explications de la partie américaine sur l’extension des sanctions américaines contre la Corée du Nord qui a été annoncée le 1er juin et qui frappent trois sociétés russes et un citoyen de notre pays. Cette mesure nous rend perplexe et suscite notre profonde déception », a déclaré M. Safronkov vendredi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email