-- -- -- / -- -- --
Energies

Protection des sites énergétiques : Une priorité constante pour Sonatrach

Protection des sites énergétiques : Une priorité constante pour Sonatrach

La protection des installations énergétiques constitue une priorité pour Sonatrach. La compagnie nationale des hydrocarbures a consacré plus de 58 milliards de dinars, soit près de 400 millions de dollars, durant l’année 2021 à la protection de ses installations énergétiques névralgiques, en sus de la mobilisation des moyens humains et technologiques.

C’est ce qu’a affirmé  le PDG du groupe, Toufik Hakkar, à l’occasion d’une journée d’études organisée, ce dimanche, en collaboration avec le ministère de la Défense nationale sur le thème de «la sécurité des sites énergétiques en Algérie».

Intervenant lors de cette journée, à laquelle ont pris part le ministre de l’Energie et des Mines, des représentants du MDN, des représentants des partenaires et parties prenantes en matière de sécurité des installations d’hydrocarbures, le P-dg de Sonatrach a affirmé que la compagnie nationale des hydrocarbures a mobilisé plus de 22 000 agents dotés de tous les équipements spécifiques, pour assurer la sécurité de ses sites névralgiques et celle des joint-ventures.

Il a assuré que Sonatrach «travaille en forte collaboration avec l’Armée nationale populaire et les services de sécurité pour assurer la sécurité totale des installations, les sites industriels et les canalisations». «Nous avons mis tous les moyens nécessaires humains et technologiques pour assurer la sécurité de nos installations et les 22 000 km de pipelines», a-t-il précisé Hakkar, soulignant l’évolution du dispositif sécuritaire de la Compagnie des hydrocarbures.

« Le dispositif de sécurité de Sonatrach a évolué depuis l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine le 16 janvier 2013», a-t-il signalé,  rassurant  que «tous les sites énergétiques de Sonatrach sont totalement sécurisés» et que «l’amélioration continue de l’efficacité de ce système représente un enjeu permanent au sein du groupe».

 Il a également fait savoir que Sonatrach a adopté une nouvelle stratégie de protection en accord avec les hautes autorités du pays pour protéger les installations énergétiques névralgiques, tant d’un point de vue opérationnel qu’en termes de mise à jour et de modernisation des systèmes technologiques de télésurveillance.

Il a dans cette optique cité le lancement d’un vaste programme de protection des sites, portant sur les systèmes de télésurveillance et de contrôle des intrusions au niveau des accès, avec le recours aux nouvelles technologies, appelant «les cadres et les agents de Sonatrach à redoubler d’efforts pour préserver les infrastructures énergétiques du pays».

De son côté, le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab qui a souligné l’importance de cette journée d’étude qui permet, entre autres, d’échanger sur les expériences en matière de sécurité industrielle, a salué «le rôle efficace et décisif joué par l’ANP dans leurs efforts pour protéger les installations, les biens et les personnes du pays».

« Le secteur énergétique et minier attache une grande importance à la protection des sites énergétiques et miniers, à travers l’élaboration de plusieurs textes de lois et la mise en place des agences de régulation des hydrocarbures, de l’électricité et du gaz et des activités minières, chargées d’assurer le respect des dispositions législatives et réglementaires liées à la sécurité des installations, des biens, des personnes et de l’environnement», a encore indiqué le ministre, appelant au passage les opérateurs étrangers à investir dans le domaine des hydrocarbures et des mines en Algérie.

Il a dans ce sens mis en avant le climat d’investissement favorable ainsi que la haute sécurisation des infrastructures.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email