-- -- -- / -- -- --
Nationale

Protection civile:80 000 secouristes déployés pour la rentrée scolaire

Protection civile:80 000 secouristes déployés pour la rentrée scolaire

A l’occasion de la rentrée scolaire, la Protection civile a décidé de rappeler aux parents d’élèves les risques d’accidents de la circulation qu’encourent leurs enfants. Faut-il le rappeler, chaque mois entre 400 et 450 enfants sont victimes d’accidents de la circulation. Le nombre risque d’augmenter si les acteurs de la société civile ne prennent pas le danger en considération.

Dans un communiqué datant de ce lundi, la Direction générale de la Protection civile (DGPC) a annoncé la mise en place d’un vaste dispositif spécial pour une rentrée scolaire sans accidents de la circulation. Avec plus de 80 000 hommes et femmes secouristes mobilisés, à l’occasion de la rentrée scolaire, à travers l’ensemble des postes d’intervention du pays, le plan spécial élaboré par la DGPC comprend également le déploiement des unités aériennes. Pour peaufiner le dispositif spécial, la Protection civile a mobilisé un renfort de taille constitué de plusieurs équipes d’intervention afin de répondre aux différentes sollicitations, particulièrement au niveau des zones urbaines et des points noirs où les risques d’accidents sont élevés, a indiqué ledit communiqué. Aussi, la DGPC n’a pas manqué à cette occasion de rappeler aux parents de sensibiliser leurs enfants sur les risques que représentent les accidents de la route, notamment sur leur vie.

Sur ce plan, la DGPC a indiqué aux parents que la prévention et la sensibilisation sont les premiers éducateurs des enfants sur les dangers liés aux accidents de la circulation. « La prévention et la sensibilisation demeurent une priorité pour la Protection civile », note la DGPC dans son communiqué. Les enfants sont peu conscients des dangers qui les menacent sur les routes, car ce risque apparaît à l’âge de trois ans, dès que l’enfant fait ses premiers pas à la crèche, puis augmente lorsqu’il se déplace seul à l’école, dès l’âge de cinq ans ou six ans, et enfin atteint le pic entre 11 et 12 ans dans le cycle moyen, explique le communiqué de la Protection civile. Cette situation nécessite, ajoute-t-on, un apprentissage des connaissances pour les piétons en bas âge afin qu’ils arrivent à mieux se protéger, seuls, contre les différents risques liés à la route.

Dans ce contexte, la DGPC a réitéré son appel aux parents sur la nécessité de suivre les recommandations de base en matière de sécurité routière présentes dans le communiqué, et de les expliquer à leur tour à leurs enfants pour les protéger contre les risques d’accidents de la route. Tout d’abord, indique la DGPC, utiliser un passage piéton ou choisir un lieu doté d’une bonne visibilité pour traverser, rester vigilant en traversant les passages pour piétons ainsi qu’en dehors de ceux-ci, tout comme il est important de regarder à gauche et à droite puis encore à gauche avant de s’engager sur la chaussée pour vérifier si des véhicules arrivent de loin ou de près. Vérifier qu’il y a bien des feux de signalisation, que le feu est au vert et que tous les véhicules sont à l’arrêt avant de s’engager, et surtout traverser le passage pour piétons en marchant et s’interdire de courir pour éviter des chutes sur la chaussée.

Multiplier les déplacements à pied avec les enfants pour les éduquer à la sécurité routière, notamment sur les routes desservant les établissements scolaires et leur expliquer la différence entre les espaces de jeu et ceux réservés à la circulation. Apprendre aux enfants à emprunter le trottoir pour marcher et à détecter les dangers potentiels, tels que la sortie de garage, les travaux, les chutes de pluie et de neige. Telles sont les recommandations de la Protection civile aux parents d’élèves et aux enfants pour une année scolaire avec moins d’accidents de la circulation et moins de victimes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email