-- -- -- / -- -- --
Nationale

Protection civile : 5 200 interventions toutes les 48 heures

Protection civile : 5 200 interventions toutes les 48 heures

En période normale, le nombre d’interventions menées par les sapeurs-pompiers, pour sauver des vies humaines ou éteindre des feux, tourne autour de 2 500 toutes les 48 heures. Malheureusement, ce nombre est doublé durant la période estivale, où une hausse inhabituelle des accidents de la route, des incendies et des noyades est observée. Une moyenne de 5 200 interventions est signalée chez la Protection civile.

Durant la période du 20 au 22 juillet, la Direction de la Protection civile a enregistré 5 168 interventions, alors qu’en d’autres mois, notamment entre novembre et mai, les sapeurs-pompiers font quelque 2 500 interventions en deux jours. L’été pénible pour les éléments de la Protection civile, où de nombreuses interventions sont observées et beaucoup d’efforts consentis par ces soldats du feu pour sauver des vies humaines. Dans les différents types d’interventions pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, des accidents domestiques, pour des évacuations sanitaires ou des extinctions d’incendies, les sapeurs-pompiers ont déjà sauvé, depuis le début de la période estivale, des centaines de vies.

Mais la période du 20 au 22 juillet a été exceptionnelle, car le nombre des appels de secours a été considérable. Plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés durant cette période, dont 14 ayant causé la mort de 15 personnes sur les lieux des accidents et 101 autres blessées, traitées sur place puis évacuées vers les structures hospitalières. Le bilan le plus lourd a a été enregistré dans la wilaya de Sétif avec une femme et deux enfants décédés et un autre blessé, suite au renversement d’un véhicule léger survenu sur le CW 64, commune de Tella, daïra de Hammam Sokhna, ainsi que dans la wilaya de Constantine où un accident a causé deux décès et 29 blessés, suite au renversement d’un bus de transport de voyageurs en excursion, survenu sur la RN 79 dans la commune et daïra d’El Khroub.

D’autres interventions ont été exécutées en mer, où des unités sont installées pour répondre aux appels de secours des estivants. Ici, malheureusement, quatre cas de décès par noyade ont été enregistrés par la Protection civile durant la même période. A Jijel, une adolescente est décédée noyée en mer, dans une zone interdite à la baignade dans la commune de Chekfa. A Boumerdès, une personne s’est noyée à la plage autorisée à la baignade de la commune de Djinet, daïra de Bordj Menaïel, alors qu’à Alger une personne a trouvé la mort par noyade dans une plage autorisée à la baignade dans la commune de Reghaïa, daïra de Rouiba. La quatrième victime est enregistrée dans la wilaya de Mostaganem, où un adolescent est décédé noyé en mer à la plage autorisée à la baignade de la commune de Mezeghrane, daïra de Hassi Memache. A signaler un cinquième cas de décès par noyade dans un oued dans la wilaya de Aïn Témouchent, au lieu dit Oued Tafena, commune et daîra de Beni Saf. Concernant le bilan du dispositif de la Protection civile pour la lutte contre les incendies de forêt et de maquis, il a été recensé d’importants incendies durant les dernières 48 heures. Ici, les unités de secours ont procédé à l’extinction de 26 incendies de forêt et quatre de maquis, avec des pertes estimées à 116,5 ha de forêts, 19,5 ha de maquis, 1700 bottes de foin, 2 272 arbres fruitiers et 69 palmiers. L’été est certainement une période très dure mais la détermination des sentinelles de la Protection civile est grande. En sauvant la vie à des centaines de personnes, les sapeurs-pompiers font preuve d’une grande bravoure.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email