-- -- -- / -- -- --
Nationale

Promotion et défense des droits de l’homme:Le rôle pivot des médias

Promotion et défense des droits de l’homme:Le rôle pivot des médias

Des journalistes représentant plusieurs organes de presse nationale ont suivi une formation sur « Les médias et les organisations nationales des droits de l’homme », le but étant le perfectionnement de leurs connaissances en la matière pour mieux servir les droits de l’homme.

Organisée conjointement par le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) et l’Organisation internationale pour la réforme pénale (PRI) au Proche-Orient et en Afrique du Nord, qui est financé par l’ambassade du Royaume-Uni à Alger, cette formation, qui a duré deux jours, était une occasion pour débattre de la relation étroite qui devrait lier les médias aux organisations nationales des droits de l’homme. Le journaliste qui est un acteur clé dans la promotion de ces droits car dénonçant toute atteinte on dépassement, doit travailler en permanente collaboration avec l’Organisation nationale des droits de l’homme. C’est du moins l’avis de l’expert Kamal Elmachriki, qui a insisté sur l’importance, voire la nécessité, de coordonner les efforts des médias avec ceux ces organisations « Celles-ci détiennent des informations essentielles sur la situation des droits de l’homme dans le pays », a-t-il affirmé. Ces dernières, a-t-il noté, établissent en effet des rapports sur la situation de ces droits périodiquement. La présidente du CNDH, Fafa Sid Lakhdar Benzerrouki, a appuyé le rôle des journalistes dans la promotion des droits de l’homme. Elle a souligné leur aide précieuse, du fait de leur rôle dans la sensibilisation sur l’importance du respect de ces principes internationaux. Cette formation, a-t-elle enchaîné, vise le perfectionnement des connaissances des journalistes dans ce domaine, soulignant la multiplication de ces ateliers de formation à l’avenir. Cependant, le CNDH est appelé à communiquer plus, notamment avec les médias, mais aussi à gagner du terrain, d’autant que certains « défenseurs des droits de l’homme » ne cessent de dénoncer des atteintes à ces droits fondamentaux. L’ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie, Michael Kearney, a pour sa

part indiqué que le journaliste doit dénoncer et mettre en évidence toute atteinte aux droits de l’homme. « Eduquer et informer sont autant de missions que le journaliste est appelé à accomplir. surtout que les médias ont une grande influence sur l’opinion publique », a expliqué le diplomate.

Le ministère de la Communication, partie prenante dans ce cycle de formation et représenté par Ahmed Benzelikha, inspecteur général au ministère, a salué, à l’ouverture de cet atelier de formation, cette initiative participative qui porte sur « l’un des principaux thèmes auxquels l’Etat accorde un intérêt particulier ». Le même responsable a indiqué que cette formation garantira aux journalistes participants les outils nécessaire pour une meilleure maîtrise de tout ce qui se rapporte aux droits de l’homme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email