Prolifération de la sauterelle à Médéa  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Prolifération de la sauterelle à Médéa 

Prolifération de la sauterelle à Médéa 

Suite aux sorties sur terrain des équipes conjointes composées de représentants de l’inspection de la protection des végétaux de la direction des services agricoles (DSA) et de la conservation des forêts qui se sont soldées par une constatation une prolifération de la sauterelle locale, il a été décidé le lancement d’une campagne de lutte contre cette espèce d’insecte ravageur, en collaboration avec l’Institut national de protection des végétaux d’Alger, à travers les zones infestées, est-il annoncé. 

En effet, par communiqué n° 2654 du 15/06/2022 émis par la DSA, un appel est lancé en direction des apiculteurs en activité dans la zones localisées dans les communes de Boucherahil, Ouzera et El Hamdania, les invitant à déplacer leurs ruches vers d’autres endroits pour permettre aux services concernés de mener des opérations d’épandage d’insecticide dans les zones où les foyers de cette espèce d’insecte a proliféré. 

Selon le même avis officiel, ce ravageur s’est particulièrement multiplié dans les endroits situés dans les fractions Ouled Chouaka et Ouled Said, dans la commune de Boucherahil (70 km à l’est du chef-lieu de wilaya), dans les fractions Bourouane et Bessal dans la commune de Ouzera, (10 km à l’est du chef-lieu de wilaya), dans les fractions de Hachadha et Ghrouss, commune d’El Hamdania (15 km au nord de Médéa).

Le même communiqué avertit le fellah sur « l’effet destructeur de cet insecte qui ravage toutes sortes de cultures, n’épargnant sur son passage aucune espèce de végétation, notamment les arbres fruitiers, les vignes, les cultures maraîchères et même les épis de blé et peut causer d »importantes dégâts aux récoltes ». 

Pour lutter contre  cet insecte ravageur, la direction des services agricoles et l’Institut national de protection des végétaux vont mener des opérations d’épandage d’insecticide  pour mettre fin à l’infestation de la sauterelle locale dans les zones touchées, a-t-on indiqué.

Pour éviter les effets collatéraux de l’épandage d’insecticide qui est un risque pour les élevages apicoles, le communiqué conseille aux fellahs des zones considérées de déplacer leurs ruches vers des lieux sûrs dans les tout prochains jours et leur accorde un délai de trois (3) jours pour exécuter les recommandations données pour une efficacité de la lutte contre le fléau et son éradication des zones infestées. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email