Projet du Centre des archives : Focus sur les débuts du théâtre algérien – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Projet du Centre des archives : Focus sur les débuts du théâtre algérien

Projet du Centre des archives : Focus sur les débuts du théâtre algérien

Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA) organise, samedi prochain, une exposition et des tables rondes autour de la période 1963-1972, dans le cadre du projet du Centre national des archives du Théâtre initié par Ziani Cherif Ayad.

Lors de cet événement qui s’inscrit dans les célébrations du 60e anniversaire de la nationalisation du TNA, une rencontre permettra de présenter les bases du Centre national des archives du théâtre, actuellement en cours de création. Deux tables rondes seront organisées, axées sur le théâtre professionnel et amateur, ainsi que sur les débuts du Festival du théâtre amateur de Mostaganem.

La première table ronde explorera les textes juridiques fondateurs du TNA, avec présenté par le chercheur et critique théâtral Abdelnasser Khallaf. Le journaliste et critique théâtral Rabah Houadef analysera les œuvres produites par le Théâtre National entre 1963 et 1972.

Mohamed Bourahla, écrivain et dramaturge, discutera de l’adaptation et de la traduction dans les œuvres de cette période. Il se penchera sur l’exemple de l’œuvre d’Abdelkader Alloula « Homq Salim ». Le Dr Mohamed Boukeras, chercheur, critique théâtral et directeur Institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l’audiovisuel (Ismas), abordera les débuts de la formation théâtrale dans les années 1960.

Le Dr Makhlouf Boukrouh se penchera sur le public du Théâtre national algérien entre 1963 et 1972, tandis que le critique Nadjib Stambouli analysera la critique théâtrale dans la presse algérienne des années 1960.

Bouziane Benachour, auteur, dramaturge et critique, présentera une intervention sur l’émergence du Festival national du théâtre amateur de Mostaganem. Le comédien Abdellah Hamlaoui évoquera les débuts du théâtre amateur en Algérie. Nadjib Stambouli reviendra également sur les troupes théâtrales indépendantes, et le chercheur Ahmed Cheniki partagera son point de vue en tant que témoin de la période 1963-1972.

L’événement comprendra aussi des lectures scéniques de cette période, interprétées par la comédienne Mounira Rouabehi Fissa, accompagnée musicalement par Sensabyl Beghdadi. Une exposition présentera des photos, des archives et des maquettes des productions du Théâtre national entre 1963 et 1972.

Le TNA a annoncé qu’il se concentrerait cette année sur le lancement de ce projet, en transformant le service des archives existant en un centre national. Des progrès significatifs ont été réalisés dans le domaine de la numérisation, ce qui devrait grandement faciliter le travail des chercheurs et des passionnés de théâtre.

Selon les organisateurs, l’archive théâtrale est un document conservé relatif à l’histoire du théâtre. « La recueillir, lui affecter un lieu pour y-ètre déposée, préservée et gérée, c’est protéger sa mémoire artistique et satisfaire les conditions de la recherche scientifique. Mais, c’est surtout, en autorisant la transmission, de génération en génération, d’un héritage culturel, permettre à une société de mieux connaître son passé et de planifier son futur », ont-ils affirmé.

« Les tables rondes du TNA sont destinées à faire connaître le théâtre algérien et à sensibiliser à l’importance de l’archive. Permanentes et évolutives, aux thèmes variés, elles se focaliseront, lors de ce rendez-vous, sur l’activité du théâtre algérien durant la période 1963-1972 », ont-ils expliqué. Au terme des interventions, une personnalité théâtrale connue et reconnue interviendra pour résumer la table ronde et donner son point de vue.

Un jeune artiste exprimera également son regard contemporain par rapport à ce qu’il a retenu de l’évènement. Le public pourra intervenir conformément au règlement organisant les tables rondes. Les interventions, enregistrées et transcrites, alimenteront le fonds d’archives du Centre national des archives du théâtre algérien (CNAT) seront mises à la disposition des chercheurs, des étudiants et des professionnels du théâtre.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email