-- -- -- / -- -- --
Nationale

Prix des tests : les laboratoires dénoncent une campagne de dénigrement

Prix des tests : les laboratoires dénoncent une campagne de dénigrement

Les prix des tests PCR, scanners et tests sérologiques constituent le point de discorde entre l’Association des consommateurs et le Syndicat algérien des laboratoires  d’analyses médicales, qui dénonce une campagne de dénigrement.

L’Association des consommateurs, dans son rôle de protéger les consommateurs, a dénoncé les prix exercés par les laboratoires privés les qualifiant de très chers. L’Organisation nationale pour la protection du consommateur (APOCE) a en effet déploré les prix des examens radiologiques et des tests pour la Covid-19 qu’affichent les laboratoires privés, pénalisant ainsi le citoyen qui doit débourser des sommes importantes pour se faire dépister. L’Association, par le biais de son président, plaide pour l’intervention des autorités concernées dans le but de plafonner les prix de ces examens, sachant que nombreux sont ceux qui sollicitent ces laboratoires privés dans le cadre du dépistage du coronavirus au moment où les structures de santé publiques ne peuvent faire face à la demande. La variation des prix entre les laboratoires est également dénoncée par l’association, qui plaide pour une prise en charge de ces analyses par la sécurité sociale, d’autant que cela constitue une dépense de plus pour les ménages dont le pouvoir d’achat est déjà mis à rude épreuve.

Ce constat fait et dénoncé par l’Association des consommateurs ne semble pas être du goût des laboratoires privés même si les citoyens, eux aussi, sont nombreux à exprimer leur désarroi face à ces prix hors de portée.

Lire aussi : Les tests PCR hors de portée

Les laboratoires relevant du secteur privé, qui ont été autorisés à effectuer les tests de dépistage du coronavirus pour augmenter les capacités de dépistage, ont réagi par le biais du Syndicat algérien des laboratoires d’analyses médicales (SALAM). Dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook, le syndicat rappelle à l’Association qu’«elle n’a aucun lien, ni de près ni de loin, avec le domaine des analyses médicales, qui ne rentrent donc pas dans le domaine de ses compétences», affirme le syndicat qui se dit surpris par les déclarations accordées à un quotidien national par le président de l’association. «Le syndicat algérien des laboratoires d’analyses médicales dénonce cette intervention illégitime et truffée d’affirmations erronées et de mensonges», lit-on dans le communiqué du syndicat, qui dénonce une campagne de diabolisation des laboratoires privés et une tentative de dresser l’opinion publique contre eux de la part de parties anonymes et douteuses. Sur la variation des prix, le syndicat rappelle avoir déjà éclairé l’opinion sur la question, indiquant que les prix  sont notamment déterminés par la qualité du produit et sa marque. Le SALAM, qui n’écarte pas de saisir la justice contre l’association pour diffusion d’informations erronées et atteinte à l’image de marque des laboratoires, estime qu’il aurait été plus judicieux de la part de l’association de régler le problème à la base, en défendant le principe du remboursement des tests par la sécurité sociale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email