-- -- -- / -- -- --
Nationale

Privatisation des cantines scolaires: indignation des syndicats

Privatisation des cantines scolaires: indignation des syndicats

L’annonce de la privatisation de la gestion des cantines des écoles primaires, qui sera confiée aux petites entreprises privées, a du mal à passer, notamment chez les syndicats du secteur de l’éducation nationale.
Gérées depuis janvier 2017 par les Assemblées populaires communales (APC), les cantines des écoles primaires seront confiées aux petites entreprises privées. C’est ce qu’a été annoncé récemment par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui.
Une annonce qui a suscité pas mal de réactions auprès des syndicats du secteur et des parents d’élèves.
Les syndicats de l’éducation nationale ont tous été unanimes à rejeter cette annonce. « Nous sommes contre toute forme de privation dans le secteur de l’éducation », a affirmé d’emblée le porte-parole du Conseil des enseignants des lycées algérien (CELA), Idir Achour. Joint par téléphone, Idir Achour a indiqué que l’Etat a créé toutes les conditions nécessaires pour ce type de projet. « Aujourd’hui, c’est la gestion des cantines scolaires qui est confiée au privé, demain, ce sera l’entretien des établissements scolaires », a-t-il souligné. Aussi, ce syndicaliste a lancé un appel à tous les partenaires sociaux pour se mobiliser contre cette forme de privatisation. Abondant dans le même sens, le président du SATEF, Boualem Amoura, dira a déclaré : « Si la gestion est déléguée au privé, ça sera une catastrophe. Pourquoi le ministère de l’Intérieur veut-il se débarrasser des cantines scolaires ? ». « Nous avons auparavant refusé que la gestion des cantines des écoles primaires soit cédée aux collectivités locales et, aujourd’hui, nous n’acceptons pas que la gestion de ces cantines soit confiée aux entreprises privées. » Pour sa part, le chargé de communication du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste), Messaoud Boudiba, a estimé que les cantines scolaires sont des espaces pédagogiques qui ne doivent en aucun cas être gérés par des entreprises privées. « C’est une atteinte à l’opération pédagogique », a ajouté la même source. En revanche, le président de l’association nationale des parents d’élèves (ANPE), Khaled Ahmed a approuvé cette mesure puisque la gestion des cantines scolaires est actuellement catastrophique ». Selon lui, « les entreprises privées ont un seul objectif, celui d’honorer leurs engagements envers les directions de l’éducation nationale ». Il convient de noter que le ministre a fait savoir que « le gouvernement aura fait recours, pour la première fois, à la délégation des petites entreprises privées afin de gérer les services dans des institutions étatiques, en tenant compte des normes d’hygiène afin de protéger les élèves ». « Un cahier des charges sera établi annoncé et il sera délégués aux petites entreprises la gestion des cantines scolaires et l’intervention des collectivités locales dans cette tâche sera limitée », a-t-il indiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email