-- -- -- / -- -- --
Nationale

Printemps amazighe: Coup d’envoi des festivités à Tizi Ouzou

Printemps amazighe: Coup d’envoi des festivités à Tizi Ouzou

La Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou a donné, mercredi, le coup d’envoi des festivités portant sur le « 35ème anniversaire du Printemps 1980, connu sous l’appellation de « Printemps amazigh » ; festivités devant se prolonger jusqu’au 25 avril.

Les organisateurs, à leur tête, Ould-Ali El-Hadi, y ont inscrit des conférences sur le patrimoine culturel amazigh, des expositions de documents archives, des objets artisanaux relevant surtout de la poterie, des effets vestimentaires traditionnels de Kabylie et tant d’autres représentations considérées comme « le patrimoine amazigh ».

Ces expositions ont eu lieu, hier, dans l’espace de l’institution culturelle, lequel a attiré beaucoup de monde. Et pour donner un authentique cachet de fête, une troupe de troubadours a émerveillé le public au son des tambours et des flûteaux. 

Par ailleurs, les organisateurs ont tenu à rappeler au monde que Tamazight en tant que langue est le bien de tous les Algériens. Ce rappel est fait à travers une banderole brandie dans la cour même de la Maison de la culture où il y écrit en grosses lettres « Tamazight, langue nationale et officielle – Algérie unie et indivisible ». Par ailleurs, dans un document, les organisateurs ont expliqué la dimension du patrimoine culturel amazigh. 

Ils ont déclaré : « Partant de la thématique retenue cette année pour la célébration du Mois du patrimoine , à savoir « patrimoine et territoire » , et en référence à la convention de l’UNESCO pour la protection et de la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée en 2005 et ratifiée par l’Algérie , la célébration du 35e anniversaire du Printemps amazigh se veut un moment de commémoration et d’hommage aux acteurs du combat pour le parachèvement de l’édifice identitaire algérien [ … ].

C’est également un moment de rencontre entre la société civile, les précurseurs de ce combat, ainsi que les chercheurs dans le domaine amazigh autour de la grandeur civilisationnelle et linguistique de cette culture.

En effet, strate importante et stratégique de l’identité algérienne, l’imbrication de la culture amazighe avec toutes les autres formes et expressions culturelles, font la force et la richesse culturelle de notre pays.

Dans un univers qui a toujours été pluriel de tout point de vue, à l’image de notre société, il est primordial de cultiver la tolérance car la question du pluralisme semble, en effet, devenir un axe majeur de la construction de nos faits civilisationnels et patrimoniaux.

C’est, donc, une chance pour nous de vivre pleinement cette pluralité de langues dont Tamazight est la plus ancienne et la plus apte à nous raconter notre histoire. Sa vivacité, son dynamisme et le fait de la voir encore vivante parmi nous après tant d’épreuves, est une preuve éclatante et palpable qu’elle n’a rien perdu de sa vitalité à défier le temps et les civilisations conquérantes.

La langue amazighe se présente sous la forme d’un nombre très élevé de parlers, répartis sur un territoire immense (de l’Egypte à l’Atlantique, de la Méditerranée au-delà du fleuve du Niger).

Cette langue est employée par des îlots de populations plus ou moins importantes disséminées à travers le pays. Certains îlots sont infimes comme ceux de l’Ouest algérien et du Sud oranais ; d’autres par contre, sont numériquement beaucoup plus importants et comptent une population beaucoup plus nombreuse (Aurès, Kabylie, Chleuh, Moyen Atlas, Rif) ».

Les organisateurs des festivités ont poursuivi, dans le même document, qu’« en quelques années, l’élément national amazigh et la revendication de sa reconnaissance, sont devenus une réalité et un fondement de la personnalité algérienne ».

Notons que la célébration de ce 35e anniversaire du Printemps berbère, se fera par l’organisation de tables rondes, journées d’études, spectacles artistiques et culturels, et ce dans l’ensemble des établissements culturels à travers la wilaya, en étroite collaboration avec le mouvement associatif, pivot incontournable de la promotion de la culture algérienne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email