-- -- -- / -- -- --
Nationale

Présidentielle: TAJ installe une commission nationale

Présidentielle: TAJ installe une commission nationale

Le président du parti Tajamou Amal El Jazair (TAJ), Amar Ghoul a annoncé, jeudi à Alger, l’installation de la commission nationale pour la prochaine élection présidentielle ainsi que la commission nationale de formulation des idées et des propositions de sa formation politique.

S’exprimant à l’ouverture des travaux de la première rencontre du bureau politique après le premier congrès, Ghoul a fait état de l’installation de la commission nationale pour la prochaine élection présidentielle, présidée par le député Mustapha Nouassa, ainsi que l’installation de la commission nationale de formulation des idées et des propositions qui seront soulevées lors de la Conférence nationale inclusive devant se tenir après la présidentielle.
Il a fait savoir en outre qu’une commission de mobilisation avait été installée à l’effet d’expliquer la “pertinence” du choix du candidat Abdelaziz Bouteflika.
Précisant que sa formation politique avait entamé la campagne de collecte de signatures comme première phase, en distribuant plus de 500.000 formulaires aux citoyens et plus de 2000 aux élus, Ghoul a affirmé que le choix du Président Bouteflika comme candidat du parti émanait d’une “conviction et pour le bilan de ses réalisations dans tous les domaines”.
Ghoul a assuré que le président Bouteflika fait l’objet d’un “consensus national, tant au niveau des institutions de l’Etat qu’à l’échelle régionale et internationale”, relevant que son parti avait à maintes reprises évoqué le projet de la conférence nationale dont a parlé le chef de l’Etat lors de l’annonce de sa candidature.
Cette conférence vient répondre aux profondes préoccupations des citoyens et au rêve de la classe politique, a souligné Ghoul, exprimant, par la même occasion, son souhait voir se réunir toutes les forces du pays pour faire face, a-t-il dit, aux risques et menaces régionales et internationales.
Pour sa part, la secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune a affirmé, hier à Alger, que le comité central du parti, devant se réunir prochainement en session extraordinaire, tranchera la participation du PT ou non à la présidentielle du 18 avril 2019.
“La rencontre d’aujourd’hui sera consacrée au bilan de la consultation interne, au dialogue avec les citoyens sur la question de la présidentielle et à la préparation de la session extraordinaire du comité central qui tranchera définitivement la question de la participation du parti ou non à la présidentielle”, a indiqué Mme Hanoune, lors de la rencontre du bureau politique du PT, soulignant qu’il y’a “divergence des vues des militants du parti, notamment depuis l’annonce de la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika”.
“Qu’il participe ou non à la présidentielle, le PT s’exprimera sur les programmes électoraux, à travers une campagne politique intense, axée sur la souveraineté du peuple, dans le cadre d’une refondation politique et constitutionnelle, et ce à travers l’élection d’une assemblée constituante nationale”, a ajouté la secrétaire générale du PT.
L’objectif de cette campagne est de “faire face aux dangers internes qui ouvrent la voie aux ingérences étrangères”, a ajouté Mme Hanoune, appelant “à une large mobilisation populaire qui prémunira la Nation contre ces dangers”.
“Chaque candidat est libre de formuler des propositions conformes à sa lecture politique de l’avenir du pays”, a précisé la SG du PT, soulignant que le Président Bouteflika “a le droit d’inscrire la conférence nationale à laquelle il appelle dans son message de candidature, en tant que principal axe de sa campagne électorale”.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email