-- -- -- / -- -- --
Nationale

Présidentielle: Gaïd Salah met en garde les perturbateurs

Présidentielle: Gaïd Salah met en garde les perturbateurs

Le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd Salah, est revenu ce mercredi sur la situation politique prélavant dans le pays, ainsi que l’échéance présidentielle du 12 décembre.
Dans son intervention le général Gaïd salah a indiqué que « le peuple algérien, aux côtés de son armée, tend et œuvre à concrétiser réellement l’instauration des fondements d’un Etat nationaliste nouveau, dont s’en chargera le président élu, qui aura gagné la confiance du peuple et joui de la légitimité populaire lui permettant de concrétiser les aspirations populaires ». Anticipant les événements politiques à venir, il a expliqué que « l’Algérie, qui s’apprête à mener une échéance présidentielle d’une importance capitale, trouve de la part de tout son peuple une adhésion inégalée à travers tout le territoire national, qui reflète une conscience populaire élevée quant à l’importance de cette échéance nationale vitale, et reflète également la profonde conscience populaire quant à l’impératif d’accélérer le processus pour faire sortir notre pays de cette phase sensible ». « Certes, ajoute-t-il, les présidentielles se dérouleront à la date fixée, car cette noble démarche nationale émane de la volonté populaire, et quand je dis volonté populaire j’entends par là toutes les franges du peuple algérien, à l’exception de la bande et de ceux qui orbitent autour d’elle », a encore affirmé le chef d’état-major de l’ANP. Il poursuit : « Nous constatons aujourd’hui que le peuple algérien, notamment les jeunes, a atteint un haut degré de conscience et est résolu à se diriger vers la tenue des présidentielles, mettant ainsi en échec les desseins de la bande et de ses relais, habitués à exercer le chantage politique à travers des porte-voix qui utilisent certaines tribunes médiatiques tendancieuses tentant en vain d’entraver cette noble démarche ». Il n’a pas également omis de prévenir ceux qui seraient tentés de chahuter les élections : « Aussi, comme nous avons mis en garde auparavant la bande et ses relais, et nous leur avons fait face, en compagnie de toutes les institutions de l’Etat, les présentant par la suite devant la justice pour rendre compte de leurs actions, nous mettons en garde aujourd’hui quiconque tente de perturber et troubler la sérénité de cette importante échéance. La justice leur fera face à travers la stricte application de la loi », a-t-il dit. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email