-- -- -- / -- -- --
Nationale

Préservation des réserves de change: Un challenge pour le gouvernement

Préservation des réserves de change: Un challenge pour le gouvernement

Les réserves de change, devenues un casse-tête pour le gouvernement, ne se sont contractées que de 3,83 milliards de dollars durant le premier trimestre de 2020 contre 7,31 milliards de dollars durant la même période de l’année passée.

Si on tient compte du fait que les réserves de change de l’Algérie étaient de 62 milliards de dollars à fin décembre 2019, elles seraient de l’ordre de 58,17 milliards de dollars à fin mars 2020. Cette baisse du rythme de l’érosion des réserves de changes a été possible, selon le rapport de la Banque d’Algérie, grâce à une réduction du déficit global de la balance des paiements. 
Ce dernier est passé de 5,9 milliards de dollars durant le premier trimestre 2019 à 2,5 milliards de dollars à fin mars 2020.

Cette amélioration du déséquilibre financier externe intervient dans une conjoncture économique défavorable marquée aussi par la pandémie du Covid-19 et un effondrement des prix du pétrole sur les marchés mondiaux.
Mais à première vue la détérioration des équilibres financiers externes n’est pas aussi critique tel qu’annoncée par certains analystes.

Les mesures prises par le gouvernement visant à préserver les réserves de change commencent elles à donner leurs premiers résultats ?
Durant le premier trimestre de l’année en cours et selon les statistiques des douanes algériennes, la facture des importations des biens a baissé de 19,52 % par rapport à la même période de 2019. 
Le pays a ainsi importé des marchandises pour 9,12 milliards de dollars contre 11,33 milliards de dollars durant la même période de l’année passée. Mais les exportations ont été pénalisées par la chute des prix du baril de pétrole.

Le prix moyen du baril de pétrole n’a été que de 53,29 dollars durant le premier trimestre de 2020 contre 63,96 dollars durant la même période de l’année passée. D’où des recettes des exportations d’hydrocarbures de 7,04 milliards de dollars. Les exportations hors hydrocarbures et avec seulement 578,7 millions de dollars n’arrivent toujours pas a compenser les pertes dû au manque à gagner des hydrocarbures.

Le déficit de la balance commerciale des biens s’est ainsi creusé pour atteindre 1,5 milliards de dollars contre 1,19 milliards de dollars durant le premier trimestre 2019. Mais si le déficit de la balance commercial des biens s’est creusé, celui des services hors revenus des facteurs par contre a été divisé par deux. Il est passé ainsi de 2,201 milliards de dollars durant le premier trimestre de 2019 à 1,06 milliards à la même période de 2020.
Ce qui constitue une prouesse quand on sait que le déficit de la balance des services (commerce non visible) dépassait les 8 milliards par an tout au long de ces dix dernières années.

Pour ce premier trimestre de 2020 les premières mesures prises par le gouvernement pour freiner la forte contraction des réserves de change semblent donner ses premiers résultats. Mais le second trimestre sera plus dur que le premier concernant les équilibres financiers externes.

Les conséquences sur les revenus pétroliers de l’effondrement des marchés seront le plus ressentie durant le prochain trimestre. Le prix moyen du baril de pétrole n’a été que 18,4 dollars en avril et 22,6 en mai. Conséquence, les recettes des exportations de pétroles seront divisées par deux durant cette période.

Conscient des enjeux, le Conseil des ministres et lors de sa réunion de ce dimanche a encore une fois insisté sur la réduction des importations et la préservation des réserves de change. Pour le Président de la république, Abdelmadjid Tebboune, il n’est pas question de recourir à l’endettement extérieur pour financer le déficit global de la balance des paiements.

Un choix qui passe inévitablement par une réduction drastique du recours aux marchés extérieurs des biens et des services pour répondre aux besoins de l’économie nationale. Si pour ce premier trimestre les objectifs du gouvernement semble avoir étaient atteint, le plus dure reste à venir. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email