Près de 740 000 candidats attendus aux épreuves du BEM – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Près de 740 000 candidats attendus aux épreuves du BEM

Près de 740 000 candidats attendus aux épreuves du BEM

Près de 740 000 candidats passeront, ce lundi, les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) à travers 2 800 centres d’examen sur tout le territoire national, dans des conditions sanitaires «exceptionnelles» marquées par l’adoption du protocole sanitaire et des mesures préventives contre la Covid-19, et ce pour la troisième fois consécutive.

Les élèves passeront leurs épreuves trois jours durant, du 6 au 8 juin, dans neuf matières, en sus de la langue amazighe pour les élèves concernés. Les élèves qui obtiendront une moyenne égale ou supérieure à 10/20 à cet examen seront automatiquement admis en 1re année secondaire ainsi que ceux dont l’addition de la moyenne obtenue au BEM et de la moyenne annuelle de l’évaluation continue est égale à 10/20. 

A la veille de l’examen du BEM et du bac, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a appelé à la discipline et au respect de l’heure d’ouverture officielle des centres d’examen par les encadreurs et les candidats aux épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat session 2022, et ce afin de garantir la réussite de ces deux rendez-vous nationaux. Les centres d’examen seront, en effet, ouverts à 7h30 pour permettre aux candidats de présenter leur carte d’identité nationale et leur convocation. Les téléphones portables seront interdits à l’entrée. 

A cette occasion, le ministre a exhorté les parents d’élèves à donner des conseils et orientations à leurs enfants pour les inciter à réviser et à passer leurs examens dans le calme et la sérénité. M. Belabed a affirmé, lors d’une conférence de presse, qu’il « veillera personnellement sur le déroulement de ces deux examens, dès la réception et la sécurisation des sujets au niveau des centres d’examen, mettant en avant les nouvelles mesures prises par l’Etat pour la lutte contre la fraude et l’intensification des efforts pour préserver la crédibilité des examens ». 

Par ailleurs, le ministère de l’Education nationale a décidé d’augmenter le coût du repas scolaire pendant les épreuves du bac et du BEM. Ainsi, le premier responsable du secteur de l’éducation a dévoilé la fiche technique qui comprend les augmentations des prix des repas.

A ce propos, le tarif du repas des candidats qui bénéficient déjà de la cantine scolaire (demi-pensionnaire) a été fixé à 200 DA. Tandis que celui des candidats externes est passé de 100 à 150 DA. Soit une hausse de 50 DA. Le repas servi aux responsables et aux enseignants a, lui aussi, connu une hausse. Il est, en effet, passé de 200 à 320 DA par repas, soit une augmentation de 120 DA. 

Quant aux observateurs, le processus de l’hébergement et de l’alimentation commence à la veille des examens. Leur repas a été porté à 380 DA. Ce qui fait une augmentation de 120 DA, dont 250 DA à la charge de l’Onec. Cette hausse des prix des repas touche aussi les agents de sécurité et de Protection civile ainsi que les agents de santé concernés par ces examens. Le coût de leur repas est en effet passé à 320 DA. En ce qui concerne les centres qui n’ont pas de cantine scolaire, les candidats et les encadreurs seront transférés dans des établissements disposant d’un restaurant. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email