-- -- -- / -- -- --
Nationale

Près de 500 familles recasées à Ouled Mendil

Près de 500 familles recasées à Ouled Mendil

Le tremblement de terre de vendredi dernier a poussé les responsables de l’opération de relogement à changer le calendrier (une opération tous les deux mois) de distribution progressive de 25 000 logements sociaux locatifs aux familles issues de sites précaires.

Dans la soirée de mardi, près de 500 familles habitant des immeubles menaçant ruine (IMR) ont bénéficié de logements sociaux dans la nouvelle cité 1 032 logements à Ouled Mendil, dans la commune de Douéra, sud-ouest d’Alger. Les services de la wilaya d’Alger ont précisé dans un communiqué que les familles relogées sont issues de 47 IMR, des communes de La Casbah (133 familles), Bab El Oued (128), Raïs Hamidou (118), Sidi M’hamed (67), Aïn Benian (25) et Kouba (3).

« Cette opération a bénéficié notamment aux populations des communes qui ont enregistré des effondrements partiels des vieilles bâtisses à la suite du séisme de vendredi dernier », a indiqué la même source. Le communiqué explique que le relogement de ces familles sinistrées était déjà programmé depuis juin dernier, dans le cadre de la lutte contre l’habitat précaire. Or le tremblement de terre qui a secoué Alger vendredi dernier a avancé la date de leur recasement.

« L’état de leurs immeubles s’est fragilisé davantage suite à la forte secousse », a-t-il ajouté. Dans ce contexte, le directeur du logement de la wilaya d’Alger, Smaïl Loumi, a indiqué que « le relogement des 58 familles de Bologhine qui ont été recasées vendredi à Chaïbia à cause du séisme était programmé pour septembre prochain ».

La commune de La Casbah, en raison de la vétusté de ses bâtisses, était la plus touchée par la forte secousse. Ainsi, plus de 200 familles ont été recasées suite à deux opérations en moins d’une semaine.

La première opération, qui s’est déroulée dans la soirée de dimanche, a touché 71 familles. Elles ont été recasées à la cité 3 216 logements de Chaïbia, dans la commune d’Ouled Chebel, à 20 km au sud de la capitale. Rappelons que la capitale compte près d’un demi-million d’habitations datant de l’époque coloniale et pas moins de 150 000 IMR recensés. Depuis le début de l’opération de recasement en juin dernier, 5 300 logements sociaux ont été distribués par la wilaya d’Alger, qui dispose d’un programme global de 84 000 logements, dont 25 000 unités sont en cours de distribution. Cette grande opération de recasement est destinée à lutter contre l’habitat précaire et à satisfaire la demande sur le logement qui ne fait que s’accroître.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email