-- -- -- / -- -- --
Nationale

Près de 500 asphyxies dont 46 décès en 25 jours

Près de 500 asphyxies dont 46 décès en 25 jours

Le bilan provisoire de la Direction générale de la Protection civile (DGPC) donne froid dans le dos.
Depuis le début du mois de janvier, le nombre des personnes tuées par le monoxyde de carbone Co émis par les appareils de chauffage et chauffe-bain a atteint 46, tandis que le nombre des personnes asphyxiées est de 444.
Les accidents domestiques, particulièrement en cette période de froid, les explosions et fuites de gaz de ville émanant des appareils de chauffage et chauffe-bain provoquent des dégâts humains considérables, au même titre que les accidents de la route. Comparant le bilan des accidents routiers enregistrés par la Protection civile durant le mois de janvier en cours, où l’on déplore près de 50 morts et plus d’un millier de personnes blessées, le monoxyde de carbone Co a causé 46 morts et 444 personnes asphyxiées et sauvées in-extremis. Ces deux genres d’accidents ont provoqué, presque, le même nombre de victimes. Pis, les dernières 48 heures ont été fatales pour de nombreuses personnes, la DGPC ayant recensé, lors des interventions multiples des secouristes de la Protection civile, 66 asphyxies dues aux explosions et fuites desdits appareils domestiques. En effet, selon un communiqué de la Cellule de communication de la Direction générale de la Protection civile, les 25 et 26 janvier, ses unités de secours sont intervenues pour prodiguer des soins de première urgence à 66 personnes incommodées par le monoxyde de carbone Co. Le même communiqué a indiqué que 16 parmi les 66 victimes ont été déplorées uniquement dans la wilaya de Sétif contre huit à Mila, cinq à Bouira, sept à Tissemsilt, douze à Khenchela, quatre à Bordj Bou Arreridj, trois à Constantine, cinq à Tlemcen et enfin six à Jijel. Les interventions des unités de sauvetage de la Protection civile ont permis de sauver 64 personnes d’une mort certaine ; ces dernières ont été traitées sur place puis évacuées dans un état satisfaisant vers les établissements de santé, explique la DGPC. En revanche, poursuit le communiqué, deux personnes sont mortes ; il s’agit d’un homme de 57 ans et d’une femme de 55 ans. Ils ont été intoxiqués par le monoxyde de carbone Co émanant d’un chauffage dans la cité Koubi, commune de Seddouk, dans la wilaya de Bejaia. Ces deux nouveaux décès à cause du chauffage ont alourdi le bilan plus qui s’élève désormais et depuis le début du mois de janvier à 46 morts. Malgré les multiples campagnes de sensibilisation menées depuis quelques mois par la DGPC, le nombre des victimes dues aux chauffages et chauffe-bains ne cesse de grimper. D’autre part, et sur un autre front de lutte, les secouristes de la Protection civile ont été appelés, durant les 48 heures passées, à intervenir pour faire face aux intempéries. Touchant plusieurs wilayas, celles-ci ont poussé les agents de la Protection civile à effectuer plusieurs opérations pour le sauvetage des personnes suite aux infiltrations des eaux pluviales, ainsi que pour la recherche de personnes portées disparues. Au total, souligne le communiqué de la Protection civile, 100 personnes cernées et bloquées par les eaux pluviales ont été sauvées dans les wilayas d’Annaba, Bejaia et Khenchela. Trois personnes ont été repêchées par les plongeurs de la Protection civile dont deux dans la wilaya d’Annaba. il s’agit, poursuit la Protection civile, d’un homme de 50 ans emporté par les eaux pluviales à la cité Lealalig, dans la commune d’El Bouni. a été découvert mort a la cité 1er-Mai Un homme de 82 ans a été découvert mort dans la même commune, alors que dans la wilaya d’El Taref, un homme de 48 ans a trouvé la mort emporté par les eaux pluviales au lieu-dit Zamouria, commune de Chebaita Mokhtar.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email