-- -- -- / -- -- --
Nationale

Près de 2 milliards en faux billets saisis à Tlemcen

Près de 2 milliards en faux billets saisis à Tlemcen

Le trafic de faux billets de banque, en dinars algériens ou en monnaies étrangères, dont l’euro, reprend. En effet, dans la wilaya de Tlemcen, la Gendarmerie nationale a saisi de faux billets en coupures de 2 000 DA, d’une somme globale d’un milliard et 994 millions de centimes.

« Les gendarmes de la Section de recherches de Tlemcen ont interpellé deux personnes à 17 heures, à bord d’un véhicule de marque Peugeot 208, à hauteur de la station-services située sur l’autoroute Est-Ouest, dans la circonscription communale de Amieur, en possession des faux billets de banque en coupures de 2 000 DA, d’une somme globale d’un milliard et 994 millions de centimes », est-il annoncé hier par la Gendarmerie nationale qui a ouvert une enquête.

Par ailleurs, agissant sur renseignements, les gendarmes de la brigade de Guertoufa ont interpellé quatre personnes à bord d’un véhicule léger, en possession d’un faux billet de banque de 2 000 DA, indique le communiqué.

Poursuivant les investigations et en vertu de mandats de perquisition, les gendarmes enquêteurs ont récupéré dans les domiciles de deux d’entre elles, sis au centre-ville de Tiaret, deux micro-ordinateurs portables, trois unités centrales, une carte mémoire, quatre disques durs et six clés USB.

Saisie de 201 faux billets de banque

Les gendarmes de la brigade de Hassi Mefsoukh (Oran ) ont interpellé lors d’un barrage sur la route reliant Oran à Mostaganem, dans la circonscription communale d’Aïn Biya, un ressortissant libérien en situation irrégulière, à bord d’un autocar assurant la desserte Oran-Mostaganem, en possession de deux cent un (201) faux billets de banque en coupures de 50, 100, 200 euros et de 2 000 DA.

Le mis en cause a été remis aux gendarmes de la Section de recherches d’Oran pour enquête, ajoute cette institution. Le trafic de faux billets, en dinars algériens et en monnaies étrangères, dont l’euro, est enregistré en Algérie depuis quelques années.

Les faussaires utilisent souvent des moyens technologiques modernes dans la production de faux billets, expliquent la Gendarmerie nationale et la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). La falsification de billets de banque en dinars algériens a touché principalement ceux de 1 000 et 2 000 DA.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email